Des muscles artificiels « six fois plus forts que ceux des humains »

Publié le : 28 novembre 2017

Des chercheurs américains de l’Université de Harvard et du MIT[1] ont expliqué lundi, dans la revue National Academy of Sciences, avoir « mis au point des muscles artificiels bon marché » permettant aux robots de « soulever jusqu’à mille fois leur poids »[2].

 

L’auteur principal des travaux Daniela Rus, professeur de génie électrique et d’informatique au MIT, veut remplacer « l’ancienne génération de robots aux mouvements saccadés et rigides » par ces muscles ou « actionneurs », construits « sur une structure de bobines métalliques ou de feuilles de plastique ». Chacune d’elle coûte « environ un dollar à fabriquer ».

 

Rob Wood, professeur de sciences appliquées à l’université de Harvard et coauteur des travaux, explique que ces muscles artificiels « peuvent générer environ six fois plus de force par unité de surface que le muscle squelettique des mammifères, et sont également incroyablement légers ». Un muscle de 2,6 grammes peut soulever trois kilogrammes, « soit l’équivalent d’un canard colvert soulevant une voiture ».

 

«Maintenant que nous avons créé des actionneurs avec des propriétés similaires au muscle naturel, nous pouvons imaginer construire presque n’importe quel robot pour presque n’importe quelle tâche » estiment les auteurs. Ils imaginent pouvoir utiliser ces robots pour « des habitats spatiaux extensibles sur Mars, des appareils chirurgicaux miniatures, des exosquelettes portables, des véhicules d’exploration en eaux profondes mer ou des architectures transformables ».

 

[1] Massachusetts Institute of Technology.

[2] L’étude a été financée par la Defense Advanced Research Projects Agency (DARPA), et le Wyss Institute for Biologically Inspired Engineering.

<p>RTBF (27/11/2017)</p> <p>Photo : Pixabay</p>

Partager cet article

Synthèse de presse

Chronique audio

Textes officiels

ressources

Fiches pratiques

Bibliographies

S'abonner aux lettres