Des cochons génétiquement modifiés pour être moins gras

Publié le 25 Oct, 2017

Des chercheurs chinois et américains ont utilisé CRISPR-Cas9 pour insérer un gène dans des porcs, leur permettant de mieux réguler leur température en brûlant les graisses. Treize embryons de porcs ont ainsi été génétiquement modifiés, puis implantés dans des truies normales. Les douze porcelets issus de ces manipulations présentaient 25% de graisse corporelle en moins que les porcs normaux. L’objectif est de leur permettre de survivre par temps froid et de rendre l’élevage moins coûteux pour les agriculteurs, explique l’auteur principal de l’étude[1], Jian-Guo Zhao. Aucun effet indésirable n’a été observé durant leur six premiers mois de vie, et les porcelets génétiquement modifiés étaient capables de se reproduire. Des doutes ont cependant été émis sur le goût de ces porcs à faible teneur en matière grasse, et sur leur acceptation par les consommateurs.

 

[1] Publiée dans la revue Proceedings of the National Academy of Sciences.

Science, Kelly Servick (23/10/2017); Phys.org, Bob Yirka (24/10/2017)

Partager cet article

Synthèses de presse

01bis_embryon

Etats-Unis : trois souriceaux nés d’une cellule de peau

Dirigé par Shoukrat Mitalipov, des chercheurs ont fait naitre des souriceaux à partir d'une cellule de peau et d'un ovocyte ...
02_fin_de_vie_soins_palliatifs
/ Fin de vie

Sédation palliative : une nouvelle directive aux Pays-Bas

En juin 2022, la KNMG et l’IKNL ont publié une révision de la directive relative à la sédation palliative ...
Maladies cardiaques : 36 millions d’euros pour un traitement CRISPR
/ Génome

Maladies cardiaques : 36 millions d’euros pour un traitement CRISPR

Une équipe internationale vient de remporter le Big Beat Challenge, pour son projet de thérapie génique visant les maladies cardiaques ...

Textes officiels

Fiches Pratiques

Bibliographie

Lettres