Des cellules iPS à partir de cellules adipeuses

Publié le : 10 septembre 2009

Le Dr Michael Longaker, de l’Ecole de médecine de Stanford en Californie a annoncé avoir identifié une nouvelle source de cellules iPS beaucoup plus faciles à reprogrammer que les fibroblastes cutanés. Les résultats de son étude ont été publiés dans the Proceedings of the National Academy of Sciences (édition en ligne du 7 septembre 2009).

Pour se transformer en cellules iPS, les fibroblastes cutanés doivent être cultivés en laboratoire pendant au moins trois semaines avant de pouvoir être reprogrammés. Les cellules adipeuses, elles, sont utilisables tout de suite et ne nécessitent pas de cellules "nourricières" provenant de souris.

"C’est un matériel idéal pour mettre en route des traitements humains" indiquent les chercheurs. En effet, les cellules nourricières sont souvent utilisées pour faire croître des cellules humaines hors du corps et les scientifiques craignent une contamination croisée entre espèces qui les rendraient impropres à un usage humain.

Le Quotidien du Médecin 10/09/09 - NouvelObs.com (Cécile Dumas) 08/09/09 - BioNews.org (Charlotte Maden) 14/09/09 - Radio-canada.ca 09/09/09

Partager cet article

Synthèse de presse

Chronique audio

Textes officiels

ressources

Fiches pratiques

Bibliographies

S'abonner aux lettres