Des caillots de sang dans le cerveau à cause de sa pilule contraceptive

Publié le : 24 juin 2020

Après avoir souffert de violentes migraines persistant pendant trois jours, Lucie Edwards, une anglaise âgée de 25 ans, subit un scanner. On lui découvre alors six caillots sanguins dans le cerveau, causés par sa pilule contraceptive. Les caillots ayant arrêté le flux sanguin vers le cerveau, les parents de Lucie sont prévenus et doivent « se préparer au pire ». Restée aveugle pendant deux mois, Lucie s’est remise finalement de cette épreuve au bout de sept mois.

 

Lucie avait pris la pilule Microgynon commercialisée par Bayer depuis deux ans, sans souffrir de maux de tête, puis l’avait arrêtée. Lui restant une plaquette, elle décide de la reprendre, un an plus tard. Et trois semaines après les maux de tête ont commencé. A l’examen du scanner, les médecins ont conclu que « l’accumulation de caillots n’avait été présente que pendant trois semaines ». Et ont fait le rapprochement avec la prise de son contraceptif.

 

Aujourd’hui, Lucie Edwards témoigne de son expérience et invite à « réfléchir à deux fois avant de commencer à prendre du Microgynon ». « Je veux juste faire prendre conscience que bien sûr cela n’arrivera pas à tout le monde, mais c’est plus courant que ce qu’on dit » déclare-t-elle.

 

 

Pour aller plus loin :

L’efficacité des méthodes naturelles comparable à celle des contraceptifs artificiels

Un chiffre d’affaires record pour la société Mithra sur le marché de la contraception

La pilule contraceptive réduit la taille de l’hypothalamus

Une nouvelle étude française relie pilule et diabète de type 2

La pilule augmente le risque de dépression de 40 %

<p>Daily Mail, Claire Toureille (23/06/2020)</p>

Partager cet article

Synthèse de presse

Chronique audio

Textes officiels

ressources

Fiches pratiques

Bibliographies

S'abonner aux lettres