Des avortements clandestins en hausse dans les pays européens

Publié le 4 Avr, 2017

« De plus en plus de femmes belges et européennes ont recours » à l’achat de kits sur internet pour avorter, constatent les plannings familiaux. Ces kits contiennent les deux médicaments prescrits pour l’IVG médicamenteuse, mifepristone et misoprostol. Cette pratique est interdite, et « fortement déconseillée ». Toutefois certaines femmes « ont du mal à parler d’avortement et préfèrent éviter les médecins » déclare le docteur Pé, médecin planning familial, y compris dans les pays où l’avortement est dépénalisé. Il est « impossible de chiffrer ce phénomène », mais « les médecins interviennent de plus en plus régulièrement suite à des ‘avortements ratés’ pratiqués à domicile ».

 

DH.be, Maïli Bernaerts (4/04/2017)

Partager cet article

Synthèses de presse

01bis_embryon

Etats-Unis : trois souriceaux nés d’une cellule de peau

Dirigé par Shoukrat Mitalipov, des chercheurs ont fait naitre des souriceaux à partir d'une cellule de peau et d'un ovocyte ...
02_fin_de_vie_soins_palliatifs
/ Fin de vie

Sédation palliative : une nouvelle directive aux Pays-Bas

En juin 2022, la KNMG et l’IKNL ont publié une révision de la directive relative à la sédation palliative ...
Maladies cardiaques : 36 millions d’euros pour un traitement CRISPR
/ Génome

Maladies cardiaques : 36 millions d’euros pour un traitement CRISPR

Une équipe internationale vient de remporter le Big Beat Challenge, pour son projet de thérapie génique visant les maladies cardiaques ...

Textes officiels

Fiches Pratiques

Bibliographie

Lettres