[Découverte] Des cellules souches non-embryonnaires pour régénérer les tissus de la vessie

Publié le : 25 mars 2014

 Une découverte de l’UC Davis Institute for Regenerative Cures (Université de Californie) est publiée cette semaine dans le journal Stem Cells Translational Medecine. Il s’agit d’une équipe de scientifiques qui a mis au point, pour la première fois, un protocole employant des cellules souches non embryonnaires pour régénérer les tissus défectueux de la vessie.

La finalité serait de remplacer les tissus de la vessie endommagés des patients, principalement des enfants atteints du spina bifida (une malformation grave responsable de paralysie des jambes et d’incontinences) et des adultes atteints de cancer de la vessie. 90% des cas de patients qui ont besoin d’un remplacement de la vessie sont des adultes atteints de cancer de la vessie.

Afin de développer des cellules de la vessie, le Pr. Kurzrock et ses collègues ont travaillé sur deux types de cellules souches humaines. Leurs premières recherches avaient portés sur des cellules souches embryonnaires. Ils ont préféré les non embryonnaires, à savoir des cellules souches IPS, dérivées de cellules de peau et des cellules de sang de cordon, car elles présentent un moindre risque de rejet au moment de la greffe.

Les chercheurs doivent conduire une autre étude afin de prouver que les cellules IPS sont plus sures. Cette découverte ouvre le champ à d’autres pistes ayant recours aux cellules IPS.

<p>News-medical.net 24/03/2014 </p>

Partager cet article

Synthèse de presse

Chronique audio

Textes officiels

ressources

Fiches pratiques

Bibliographies

S'abonner aux lettres