Décès après une téléconsultation : la famille porte plainte pour « homicide involontaire »

Publié le 27 Avr, 2021

Lundi 26 avril, la famille d’un homme décédé une semaine « après une téléconsultation qui n’aurait pas établi le bon diagnostic » a porté plainte.

Le patient, Jean-Christophe Allemand, est un isérois âgé de 40 ans qui souffre d’un cancer et d’une « importante obésité ». Le 20 avril, après avoir décrit ses symptômes à un médecin lors d’une téléconsultation, « une soif abondante, une langue blanche et une fatigue depuis plusieurs jours », le praticien diagnostique un « champignon sur la langue, quelque chose d’assez banal ». Jean-Christophe Allemand décèdera une semaine plus tard, suite à « une banale décompensation diabétique ».

La famille est « convaincue » que l’issue aurait été différente avec une consultation en cabinet. Pour l’avocat des plaignants, Me Hervé Gerbi, il s’agit d’une « erreur médicale grave » lié à un « interrogatoire (à distance) incomplet » (cf. Téléconsultations : un risque pour le diagnostic ?).

Avec cette plainte il ne s’agit pas uniquement du décès de ce patient, mais également de la généralisation de l’usage de la téléconsultation, qui n’est « pas valable pour tous les patients » estime l’avocat. Me Gerbi appelle les médecins à « se saisir de la question » et le Conseil de l’ordre « à lancer le débat sur la pertinence de cette pratique » (cf. Téléconsultation chez Monoprix : « La médecine ne doit pas être pratiquée comme un commerce »).

« 19 millions d’actes médicaux à distance ont été remboursés par la Sécurité sociale » en 2020, alors qu’ils étaient seulement 320 000 à l’avoir été les 18 mois précédents.

 

Sources : Sciences et avenir avec AFP (26/04/2021) ; Le Quotidien du Médecin avec AFP (26/04/2021) – Photo : iStock

Partager cet article

Synthèses de presse

17_trisomie21
/ Diagnostic Prénatal

DPN : Un médecin accusé de “négligence” est acquitté

La mère a déclaré que s’ils avaient su que leur fille, née en 2011, était trisomique, elle aurait décidé d’avorter ...
Le Laos autorise la GPA et l’avortement
/ IVG-IMG, PMA-GPA

Le Laos autorise la GPA et l’avortement

Une nouvelle loi autorise la maternité de substitution et l’avortement, au Laos. Selon le ministère de la Santé, le nouveau ...
Carte d’identité en Argentine : H, F ou "X"
/ Genre

Carte d’identité en Argentine : H, F ou “X”

Il existe désormais 3 catégories possibles pour identifier le sexe du détenteur de documents d’identité : "masculin", "féminin", ou "X" ...

Textes officiels

Fiches Pratiques

Bibliographie

Lettres