Débat sur l’anonymat et la gratuité du don de gamètes

Publié le : 7 décembre 2011

Début décembre 2011, lors de son séminaire annuel des Commissions de travail éthique et médicale, l’Espace éthique méditerranéen s’est "ému de la dernière campagne nationale de l’Agence de la biomédecine (ABM) autour du don de gamètes et du don d’ovocytes".
Ce séminaire autour du thème de la solidarité s’est penché entre autres sur les questions de "solidarité en infertilité et dans le don d’engendrement". La commission s’est dite perturbée de voir assimiler le don de gamètes aux "dons en tous genres" dans la campagne de l’ABM.

La commission a noté qu’il existe une confusion en France entre "l’anonymat et la gratuité des dons" : "l’anonymat semble très perturbant pour les enfants nés ainsi", c’est pourquoi "la question de la levée de l’anonymat pour les donneurs de gamètes […] se pose encore avec force".
Evoquant l’hypothèse de l’indemnisation des donneurs pour favoriser les dons, Agnès Noizet, gynécologue, est intervenue pour rappeler la réalité de "la différence physiologique notable" entre les hommes et les femmes et souligner l’"agressivité" que constituent les dons d’ovocytes pour ces dernières.

Le Quotidien du Médecin (Hélène Foxonet) 07/12/11

Partager cet article

Synthèse de presse

Chronique audio

Textes officiels

ressources

Fiches pratiques

Bibliographies

S'abonner aux lettres