De la sélection prénatale des garçons

Publié le : 20 mai 2009

Le Monde consacre un article à la sélection prénatale des garçons, phénomène connu en Chine et en Inde mais qui se développe dans d’autres pays comme le Vietnam. Directeur de recherche au Centre population et développement à Paris, le démographe Christophe Z. Guilmoto vient de publier une étude sur la pratique des avortements sélectifs et a accordé au quotidien une interview.

Le démographe explique ainsi que, si cette sélection existe dans des pays où il n’y a pas de politique de contrôle des naissances (comme à Taïwan, à Singapour, au Pakistan, au Bangladesh, en Arménie, en Géorgie, en Azerbaïdjan ou encore en Albanie ou au Monténégro), celle-ci est accentuée dans les pays où le contrôle des naissances "exerce de fait une pression sur la sélection du sexe de l’enfant". "Auparavant, on faisait des enfants jusqu’à ce qu’on ait un fils, puis on utilisait un contraceptif (…) mais cette pratique devient impossible avec le contrôle des naissances."

Cette "préférence sociale" pour les garçons a notamment pour conséquence le fait que "l’ensemble de la société tolère une discrimination sexuelle originelle" et "perturbe gravement le marché matrimonial, dans des sociétés où le mariage est incontournable". Selon le démographe, "les systèmes sociaux vont s’adapter", ce phénomène des naissances sélectives n’étant qu’une "aberration temporaire". Il s’appuie sur le sex-ratio à la naissance (nombre de garçons nés pour 100 filles) de la Corée du Sud qui est revenu à la normale en 2007 grâce, d’une part à l’évolution de la société et, d’autre part, à l’action du gouvernement.

Rappelons que la Chine, où il est pourtant interdit de déterminer le sexe d’un embryon, affiche un "excédent" de 32,7 millions de garçons âgés de moins de 20 ans (cf. Synthèse de presse du 14/04/09).

Le Monde (Grégoire Allix, Brice Pedroletti) 20/05/09

Partager cet article

Synthèse de presse

Chronique audio

Textes officiels

ressources

Fiches pratiques

Bibliographies

S'abonner aux lettres