De la recherche sur les cellules souches

Publié le 13 Mai, 2009

Dans le cadre de la révision de la loi de bioéthique, l’Académie nationale de pharmacie s’est prononcée pour que la recherche sur les embryons humains et les cellules souches embryonnaires humaines "relève d’une autorisation sous contrôle" plutôt que de l’actuel système d’interdiction assorti de dérogation pour cinq années. Elle estime en effet que l’actuel système "risque de compromettre gravement la pérennité des recherches ou plus généralement de l’activité scientifique et technique" et souhaite qu’"un effort important" soit entrepris pour développer cette recherche "au profit de l’embryon"…

Par ailleurs, dans la revue Science, le chercheur américain James Wilson (université de Pennsylvanie) dénonce l’engouement pour la thérapie cellulaire et notamment pour la recherche sur les cellules embryonnaires qu’il compare à celui dont la thérapie génique a fait l’objet dans les années 90 alors que celle-ci n’a donné aucun traitement.

[Lire l’article en ligne]

Partager cet article

Synthèses de presse

Italie: selon le tribunal d’Ancône il existe un "droit au suicide"
/ Fin de vie

Italie: selon le tribunal d’Ancône il existe un “droit au suicide”

Le tribunal d'Ancône interprète un arrêt de la cour constitutionnelle dépénalisant l'aide au suicide comme un droit personnel au suicide ...
Australie: Marie Stopes International ferme des cliniques d'avortement
/ IVG-IMG

Australie: Marie Stopes International ferme des cliniques d’avortement

Dans la région du Queensland, les cliniques d’avortement n’étant plus « financièrement viables », fermeront en juillet ...
10_open_data
/ E-santé

Neuf applications de santé sur dix récoltent les données de leurs utilisateurs

Une étude révèle de « graves problèmes de protection de la vie privée et des pratiques de protection de la ...

Textes officiels

Fiches Pratiques

Bibliographie

Lettres