Vaccin Covid-19 : Cyberattaque à l’Agence Européenne du Médicament

Publié le : 10 décembre 2020

Des documents liés aux vaccins contre le Covid-19 ont été piratés. Il s’agit d’éléments concernant le vaccin développé par Pfizer et BioNTech, qui ont été « illégalement consultés ». La cyberattaque a visé l’Agence Européenne du Médicament (AEM) basée à Amsterdam, qui délibère actuellement à la délivrance d’autorisations de plusieurs vaccins. Une partie de la liste des composants du vaccin est publique, mais l’Agence Européenne du Médicament détient d’autres informations : « des données plus précises sur les substances actives et des détails sur la fabrication du vaccin ».

Dans un communiqué, l’AEM a fait savoir que l’incident faisait actuellement l’objet d’une enquête policière, sans préciser ni la date de l’attaque ni quel était son auteur présumé. « Il est important de noter que ni le système de BioNTech ni celui de Pfizer n’ont été violés en lien avec cet incident et nous n’avons pas connaissance de données personnelles qui auraient été piratées ».

Cette cyberattaque s’inscrit dans une « série d’avertissements » survenus ces derniers mois « autour de piratages et tentatives de hacking en lien avec la pandémie de covid-19 », qui visent « laboratoires et entreprises pharmaceutiques occidentales ».

L’AEM contrôle les médicaments des 27 Etats-membres de l’Union Européenne. Elle doit rendre sa décision d’autorisation conditionnelle du vaccin Pfizer/BioNTech avant le 29 décembre. Son verdict sur le vaccin Moderna est attendu pour le 12 janvier. L’AEM examine également d’autres vaccins développés par l’université d’Oxford, par AstraZeneca et par Johnson & Johnson.

Sources : Le Figaro (09/12/2020) ; Guardian, Et Sabbagh (09/12/2020) ; MIT, Patrick Howell O’Neill (09/12/2020)

Photo : iStock

Partager cet article

Synthèse de presse

Chronique audio

Textes officiels

ressources

Fiches pratiques

Bibliographies

S'abonner aux lettres