Cybathlon : la compétition qui teste les équipements adaptés au handicap physique

Publié le 1 Sep, 2016

Le 8 octobre à Zurich, en Suisse, sera organisé un Cybathlon.

L’initiative se fait l’écho d’un constat : aux Etats Unis, plus d’1,6 million de personnes sont amputées et l’OMS estime que le nombre de personnes qui utilisent un fauteuil roulant dans le monde approche les 65 millions. Au quotidien, les technologies qui doivent assister ces personnes handicapées ne sont pas complètement adaptées à leur besoin : le principal reproche qui leur est adressé concerne le design, l’apparence de l’appareil est souvent privilégiée aux dépends des besoins de la personne. Par ailleurs, les équipements adaptés coûtent chers, ce qui décourage les utilisateurs.

 

Aussi pour encourager l’innovation dans ce domaine, Robert Riener, Professeur au Swiss Federal Institute of Technology de Zurich en Suisse, propose une nouvelle sorte de compétition : le Cybathlon, qui vise à promouvoir le développement de technologies utiles.

 

Aux jeux paralympiques, les athlètes cherchent le maximum de performance dans un challenge sportif. Au Cybathlon, les personnes handicapées physiques vont se mesurer les unes aux autres à travers des tâches de la vie quotidienne. Elles sont assistées de dispositifs technologiquement avancés, notamment de robots.

 

Au cours de ces jeux, ce ne sont pas seulement les capacités des athlètes humains qui sont testées, mais aussi les équipements utilisés qui augmentent leur mobilité. Et plus encore, la symbiose entre les deux, l’équilibre entre la bonne performance technique et sa maîtrise par un athlète, que les organisateurs préfèrent qualifier de pilote.

 

Six disciplines sont au programme : les prothèses électriques de jambes, les prothèses électriques de bras, la stimulation électrique fonctionnelle pour conduire des engins, les chaises roulantes électriques et les exosquelettes électriques. La sixième compétition inclut l’utilisation d’avatars virtuels contrôlés par des interfaces cerveau/ordinateur.

 

Chaque équipe est composée d’un pilote, de scientifiques et de fournisseurs de technologies qui font aussi du Cybathlon une compétition entre les entreprises et les laboratoires de recherche.

 

Contrairement aux jeux paralympiques, les pilotes peuvent utiliser n’importe quelle technique à condition qu’elle soit sans danger. Aussi, ces jeux devraient-ils permettre à des personnes plus sérieusement handicapées de participer aux compétitions. L’objectif n’est pas d’être le plus rapide ou le plus fort, mais d’être le pilote le plus compétent dans l’utilisation de ces technologies avancées pour gagner les défis imposés par la vie quotidienne.

The conversation (Robert Reiner) 01/09/2016

Partager cet article

[supsystic-social-sharing id='1']

Synthèses de presse

02_ogm_mais
/ OGM

NTG : une nouvelle règlementation en Thaïlande pour augmenter les rendements agricoles

Le ministre de l’Agriculture thaïlandais a approuvé une réglementation autorisant l'usage des nouvelles techniques génomiques ...
Californie : les parents ne seront pas informés si leur enfant change de genre
/ Genre

Californie : les parents ne seront pas informés si leur enfant change de genre

Le gouverneur de Californie a signé une loi visant à interdire l'adoption de règles exigeant que les écoles informent les ...
Stimulation cérébrale profonde : trois Espagnols renoncent à l’euthanasie
/ Fin de vie

Stimulation cérébrale profonde : trois Espagnols renoncent à l’euthanasie

Trois personnes qui avaient demandé l'euthanasie ont changé d'avis après avoir reçu un traitement neurochirurgical expérimental visant à soulager la ...

Textes officiels

Fiches Pratiques

Bibliographie

Lettres