Création de morceaux de reins in vitro à partir de cellules iPS

Publié le : 23 décembre 2013

 C’est une première mondiale : des chercheurs de l’Université de Kumamoto dirigés par le professeur Nishinakamura ont développé des morceaux de reins in vitro à partir de cellules souches pluripotentes induites (iPS). Ces travaux ont été publiés dans la revue Cell Stem Cell le 12 décembre dernier.

 

Le rein est un organe vital très complexe qui permet notamment la sécretion hormonale ou la filtration du sang. Les insuffisances rénales chroniques causent de nombreuses pathologies telles que le diabète sucré posent de nombreuses difficultés pour les patients. Ces derniers doivent suivre un traitement lourd, ou bénéficier d’une greffe, solution idéale pour améliorer leurs conditions de vie. Mais le nombre de reins transplantables sont particulièrement rares. « Parvenir à générer in vitro des organes complets comme le rein serait donc un progrès considérable pour la médecine »

 

L’équipe du professeur Nishinakamura a commencé à relever ce challenge en recréant « l’environnement dans lequel les reins se développent dans l’embryon« , et en parvenant à faire différencier des iPS en « blastème métanéphrogèné » qui se sont ensuite reconstituées en structures tridimensionnelles de rein in vitro.

 

Ces petits reins ont été transplantés in vivo, et ont correctement sécrété les protéines rénales. Ils n’ont cependant pas produit d’urine. « Ces résultats sont une avancée considérable », le professeur Nishinakamura espère que cette découverte « permettra d’ouvrir la voie vers la reproduction complète du rein…« 

<p> BE Japon 674 (Simon Vial-Pradel) 20/12/2013</p>

Partager cet article

Synthèse de presse

Chronique audio

Textes officiels

ressources

Fiches pratiques

Bibliographies

S'abonner aux lettres