Covid-19, quatre fois plus de mortalité à la naissance dans un hôpital de Londres

Publié le : 17 août 2020

Selon Jane Warland, professeur associé de l’Université d’Australie du Sud (UniSA), chercheuse internationale et sage-femme, les données de l’hôpital universitaire St George de Londres, qui montrent un pic de mort-nés cette année, sont alarmantes. L’Australie pourrait être confrontée à une situation comparable qui n’est pas liée au fait que des femmes ou des bébés auraient été infectés par le COVID-19, « il s’agit plutôt, explique Jane Warland, des conséquences indirectes des discours qui ont été adressés aux femmes enceintes les incitant à ne pas fréquenter les hôpitaux par crainte de contracter le virus ou de surcharger le système ». Pour la praticienne, « de nombreuses grossesses à risque n’ont pas été suffisamment suivies, ce qui a généré quatre fois plus de mortinaissances que d’habitude ».

Avec l’annonce de la pandémie, les organisations professionnelles de santé du monde entier ont rapidement modifié les directives concernant les femmes enceintes. Habituellement, « les femmes doivent voir leur soignant au moins sept fois pendant leur grossesse ». Ces visites doivent permettre de vérifier les signaux d’alerte, tels que l’hypertension, la réduction des mouvements du fœtus ou le retard de croissance. Or, les femmes enceintes ont été dirigées vers des rendez-vous de télésanté de 10 minutes par téléphone et par Zoom. Jane Warland interroge : « Comment peut-on vérifier la pression artérielle de quelqu’un ou faire un examen physique par téléphone ? ».

Cette pandémie a, par ailleurs, augmenté la vulnérabilité et le stress des femmes. Pour la chercheuse, « nous devons de toute urgence examiner les directives de COVID en matière de soins prénataux et trouver des moyens de soutenir les femmes pour qu’elles ne mettent pas leur vie ou celle de leur bébé à naître en danger ».

 

Source : Medical Press, Candy Gibson (13/08/2020)

Partager cet article

Synthèse de presse

Chronique audio

Textes officiels

ressources

Fiches pratiques

Bibliographies

S'abonner aux lettres