Covid-19, ou l’expérience de la fragilité humaine

Publié le 9 Avr, 2020

Dans une interview pour RTS, Jean-Marie Lovey, évêque du diocèse de Sion en Suisse, analyse l’épisode de pandémie que traverse le monde. « On se croyait surhommes, on parlait de transhumanisme, comme si on avait déjà dépassé des limites extraordinaires. Et voilà que nous faisons l’expérience de la fragilité », déclare-t-il.

 

L’après-crise « pourrait être l’occasion de mettre l’accent sur le domaine de la fragilité. “Avec peut-être davantage de solidarité, d’attention et d’intégration des plus petits, de protection de la vie sous toutes ses formes” » espère-t-il.

 

 

Pour aller plus loin :

Covid-19 : se rappeler de « la profonde vulnérabilité humaine dans un monde qui a tout fait pour l’oublier »

Covid-19 : les droits des personnes handicapées en conflit avec la logique utilitariste

Projet de loi de bioéthique : une société progressiste sera celle qui « cherchera à s’enrichir de chacun »

RTS, Propos recueillis par David Berger (08/04/2020)

Partager cet article

Synthèses de presse

01bis_embryon

Etats-Unis : trois souriceaux nés d’une cellule de peau

Dirigé par Shoukrat Mitalipov, des chercheurs ont fait naitre des souriceaux à partir d'une cellule de peau et d'un ovocyte ...
02_fin_de_vie_soins_palliatifs
/ Fin de vie

Sédation palliative : une nouvelle directive aux Pays-Bas

En juin 2022, la KNMG et l’IKNL ont publié une révision de la directive relative à la sédation palliative ...
Maladies cardiaques : 36 millions d’euros pour un traitement CRISPR
/ Génome

Maladies cardiaques : 36 millions d’euros pour un traitement CRISPR

Une équipe internationale vient de remporter le Big Beat Challenge, pour son projet de thérapie génique visant les maladies cardiaques ...

Textes officiels

Fiches Pratiques

Bibliographie

Lettres