Conserver une médecine à visage humain

Publié le : 15 juin 2004

Dans l’ouvrage "Humanisme médical : Pour la pérennité d’une médecine à visage humain", des médecins, juristes, philosophes réfléchissent sur les nouvelles exigences qui s’imposent à la pratique médicale.

La question posée est "le progrès médical, et les tentations scientifiques qu’il entraîne, ne risque-t-il pas de faire oublier l’homme ?". Car le médecin peut être poussé par "la passion scientifique, l’exaltation de la découverte, la quête de la prouesse et, incidemment, de la notoriété" et peut être amené à ne reconnaître "aux personnes sujet de l’expérience qu’une humanité incertaine, compromise ou inférieure, qu’il serait légitime de sacrifier au profit de cette humanité glorieuse dont on se promet de soulager les souffrances".

Humanisme médical : Pour la pérennité d’une médecine à visage humain, Actes & Colloques du cercle André Lambling de Michel Mignon, Claude Sureau, ed. John Libbey.

Le Quotidien du Médecin (Dr Lydia Archimède) 14/06/04

Partager cet article

Synthèse de presse

Chronique audio

Textes officiels

ressources

Fiches pratiques

Bibliographies

S'abonner aux lettres