Conservation des gamètes en Belgique : un budget de 4 millions d’euros et des indications élargies

Publié le 28 Oct, 2019

En 2018, 524 belges (dont 73 âgés de moins de 16 ans) ont accepté la préservation de leur fertilité suite au diagnostic d’un cancer et avant d’entreprendre un traitement risquant d’affecter leur fertilité. Il s’agit de la congélation de leurs gamètes dans le but de procéder à une procréation médicalement assistée dans le futur.  Depuis 2017, ce processus est entièrement remboursé par la sécurité sociale, et 4 millions d’euros sont affectés annuellement à cette pratique. « Le coût d’une cryoconservation tourne autour des 1.300 euros pour un échantillon de spermatozoïdes, et de 3.500 euros pour les ovocytes ».

 

En outre, depuis 2019, la congélation des gamètes est désormais remboursée pour d’autres groupes de patients : « femmes atteintes d’une tumeur borderline de l’ovaire, patients atteints de maladies sanguines rares (thalassémie, drépanocytose) et qui doivent subir une greffe de cellules souches, et hommes atteints d’un cancer des testicules qui doivent subir une intervention chirurgicale (sans chimiothérapie ou radiothérapie) ».

Institut européen de bioéthique, L’Etat affecte chaque année 4 millions d’euros à la congélation des gamètes (23/10/2019)

Partager cet article

Synthèses de presse

04_genome
/ Génome

Génome : découverte d’une nouvelle maladie génétique affectant le cerveau

Selon des chercheurs, le gène GRIA1 est à l’origine d’une maladie génétique provoquant un « développement anormal du cerveau » ...
Israël réforme l’accès à l’avortement
/ IVG-IMG

Israël réforme l’accès à l’avortement

En Israël, l’avortement est encadré par des procédures mises en place dans les années 70. Le Parlement a approuvé une ...
justice3
/ IVG-IMG

Avortement aux Etats-Unis : la bataille judiciaire est lancée

« Les lois qui sont maintenant en place ont été adoptées par le peuple », rappelle le procureur général de Louisiane ...

Textes officiels

Fiches Pratiques

Bibliographie

Lettres