Clôture du débat public sur les nanotechnologies

Publié le : 23 février 2010

Commencé en octobre 2009, le débat public sur les nanotechnologies prend fin aujourd’hui, mardi 23 février 2010, par une réunion sur invitation à la Cité des sciences et de l’industrie à Paris. Le débat sera retransmis sur Internet à partir de 20h sur le site de la Commission particulière de débat public pour les nanotechnologies (http://www.debatpublic-nano.org/). Après plusieurs réunions publiques malmenées par des opposants aux nanotechnologies, « y compris quand experts et public étaient accueillis dans des salles séparés, la commission d’organisation, présidée par Jean Bergougnoux a décidé d’annuler les derniers rendez-vous, remplacés par des discussions via Internet » (Cf. Synthèse de presse du 05/02/10).

 

Le groupe Pièces et Main d’oeuvre, mobilisé « contre la construction du Minatech de Grenoble dès le début des années 2000 » refuse « le ‘fiasco’ du débat public sur les nanotechnologies » y voyant « une ‘caravane publicitaire’ pour les nanotechs« . Selon Rose Frayssinet, spécialiste des nanotechnologies aux Amis de la terre, une telle « opposition frontale » n’est guère surprenante. Après de nombreuses hésitations, son association a décidé de prendre part au débat pour faire connaître son point de vue – à savoir demander un moratoire sur les nanotechnologies – mais elle s’est retirée avant la fin du débat. Selon elle, « le débat était mal posé dès le départ […]. L’intitulé parlait de régulation et de développement, le problème n’était pas posé de façon globale et on était déjà dans l’acceptation. On allait à l’affrontement, l’altercation était inévitable. D’ailleurs à Toulouse, le débat auquel j’ai participé était déséquilibré, […] la salle était remplie de pro-nanos et les opposants avaient peu de temps pour s’exprimer« .

 

Pour Alexei Grinbaum, physicien et philosophe des sciences, membre du laboratoire de recherche sur les sciences de la matière (LARSIM) au Commissariat à l’Energie Atomique (CEA), « les instruments du débat de proximité n’étaient pas adaptés pour un sujet aussi vaste et complexe que les nanotechnologies« .

 

Pour Jean-Pierre Chaussade, membre de la Commission nationale de débat public (CNDP) sur les nanotechnologies, « il ne faut surtout pas se replier, se laisser intimider par cette opposition virulente, […] je crois qu’il faut toujours plus de débats, en améliorant la forme« . Deux points ressortent particulièrement selon lui des dernières réunions publiques : « l’évaluation de la balance bénéfice/risque« , et « la demande de nouvelles structures de gouvernance sur les nanotechnologies au niveau local, incluant des citoyens« . On ne sait encore « ce qui adviendra de tout cela dans les arbitrages gouvernementaux« . Les conclusions de la CNDP seront remises au gouvernement dans les semaines à venir.

<p>Le Quotidien du médecin (Renée Carton) 22/02/10 - Nouvelobs.com avec Sciences et Avenir (Cécile Dumas) 21/02/10 - La Vie (Rose Frayssinet, Alexei Grinbaum) 18/02/10 - technaute.cyberpresse.ca 22/02/10 - Ouest-France.fr (Serge Poirot) 24/02/10 - La Croix (Denis Sergent) 17/02/10 - Le Figaro (Yves Miserey) 25/02/10 - Libération (Sylvestre Huet) 25/02/10 - Le Monde (Pierre Le Hir) 25/02/10 - La Croix (Denis Sergent) 24/02/10 - Le figaro.fr 23/02/10 - Les Echos.fr (Jean-Claude Hazera) 23/02/10 -Le Monde.fr (Pierre Le Hir) 24/02/10 - Le Quotidien du Médecin  01/03/10</p>

Partager cet article

Synthèse de presse

Chronique audio

Textes officiels

ressources

Fiches pratiques

Bibliographies

S'abonner aux lettres