Clonage : risques de mutations d’origine chimique

Publié le 21 Mai, 2004

Des chercheurs de l’Université du Chili ont découvert qu’un composant chimique utilisé pour le clonage d’animaux ou d’embryons humains avait un effet mutagène. Ils ont mis en garde la communauté scientifique sur les risques de mutation entraînés par l’utilisation de ce composé chimique et ont recommandé son interdiction. 

Si une équipe scientifique a réussi à cloner des êtres humains en utilisant ce composé chimique, ils ont indiqué qu’"il est possible" que naissent des enfants avec des malformations faciales ou autres caractéristiques mutantes.
Jusqu’alors la plupart des animaux clonés naissent avec de nombreuses anomalies et malformations.

Le Figaro 21/05/04 – Le Monde 22/05/04

Partager cet article

Synthèses de presse

Pays de Galles : mise en cause de la directrice d'une clinique transgenre
/ Genre

Pays de Galles : mise en cause de la directrice d’une clinique transgenre

Un comité du MPTS a estimé que « l’aptitude à pratiquer » du Dr Webberley était compromise « pour des raisons d’intérêts publics plus ...
Santé : la  marchandisation des données est actée
/ E-santé

Santé : la marchandisation des données est actée

Le choix de la CNIL d’autoriser « la mise en place d’un traitement automatisé » de données de santé par un consortium ...
Cameroun : la PMA légalisée
/ PMA-GPA

Cameroun : la PMA légalisée

Le 29 juin, les députés camerounais ont adopté un projet de loi sur la PMA soutenu par le Ministre de ...

Textes officiels

Fiches Pratiques

Bibliographie

Lettres