Clonage : la réaction de Jean-Marie Lustiger

Publié le : 8 janvier 2003

Interrogé dans le quotidien Le Monde, Jean-Marie Lustiger, cardinal archevêque de Paris revient sur la naissance du premier bébé cloné en accusant non pas la technique mais l’idéologie : "c’est elle qui conduit à ce dévoiement de la science".
Le clonage humain rappelle t-il constitue une "rupture anthropologique très grave, une violation de la reproduction sexuée et de la différence des générations". Il s’agit d’une atteinte à la dignité de l’homme, s’insurge t-il, avant de rappeler quels sont les fondements de notre dignité. Il explique que l’Eglise s’est toujours opposée tant au clonage reproductif que thérapeutique et que les droits fondamentaux et immuables à la vie de la personne humaine sont des valeurs communes à tout homme.
Par ailleurs, Jean-Marie Lustiger regrette que la condamnation de ce clonage reproductif s’accompagne d’"un feu vert sans restriction" pour le clonage thérapeutique.
Revenant sur la  petite Eve, il rappelle que tout être humain doit être accueilli et accompagné qu’il soit ou non le fruit du clonage. A la question : un clone est-il un homme ? il répond : "n’ayez pas peur… : elle  [Eve] appartient au genre humain".

Le Monde (Jean-Yves Nau - Henri Tincq) 08/01/03

Partager cet article

Synthèse de presse

Chronique audio

Textes officiels

ressources

Fiches pratiques

Bibliographies

S'abonner aux lettres