Clonage et cellules souches en Europe : le 7ème PCR adopté

Publié le 5 Déc, 2006

Le 15 juin 2006, les eurodéputés avaient approuvé l’enveloppe budgétaire du 7ème programme-cadre de recherche (PCR) de l’Union européenne (cf. revue de presse du 16/06/06). Les 29 et 30 novembre 2006, le Parlement européen a adopté ce 7e PCR qui couvrira la période 2007-2013. Le 7e PCR, avec une enveloppe de 54 milliards d’euros, doit entrer en vigueur le 1er janvier 2007.

La recherche sur le clonage humain à des fins de reproduction ou visant à modifier le patrimoine génétique d’êtres humains et la création d’embryons humains pour la recherche ne seront pas financées par les fonds communautaires.
 
Le 7è PCR pourra financer la recherche sur les cellules souches humaines, (adultes ou embryonnaires) en fonction à la fois du contenu du projet scientifique et de la législation des États membres impliqués. En ce qui concerne l’utilisation de cellules souches d’embryons humains, les institutions, les organisations et les chercheurs devront être soumis à des licences et un contrôle conformément aux règles des pays membres concernés.

La création de lignées de cellules souches embryonnaires à partir d’embryons dits "surnuméraires" (c’est à dire ne bénéficiant plus d’un "projet parental") est autorisée au Danemark, en Finlande, en France, en Grèce et aux Pays-Bas. La Hongrie, l’Estonie, la Lituanie et la Slovénie n’ont pas de législation particulière sur les cellules souches embryonnaires. Les lois italiennes et allemandes n’autorisent pas la création de lignées de cellules souches embryonnaires.

europa.eu – zenit.org

Partager cet article

Synthèses de presse

01bis_embryon

Etats-Unis : trois souriceaux nés d’une cellule de peau

Dirigé par Shoukrat Mitalipov, des chercheurs ont fait naitre des souriceaux à partir d'une cellule de peau et d'un ovocyte ...
02_fin_de_vie_soins_palliatifs
/ Fin de vie

Sédation palliative : une nouvelle directive aux Pays-Bas

En juin 2022, la KNMG et l’IKNL ont publié une révision de la directive relative à la sédation palliative ...
Maladies cardiaques : 36 millions d’euros pour un traitement CRISPR
/ Génome

Maladies cardiaques : 36 millions d’euros pour un traitement CRISPR

Une équipe internationale vient de remporter le Big Beat Challenge, pour son projet de thérapie génique visant les maladies cardiaques ...

Textes officiels

Fiches Pratiques

Bibliographie

Lettres