Cinq ans de prison pour avoir tenté un avortement forcé

Publié le : 6 juillet 2009

Le chanteur de raï Cheb Mami a été condamné vendredi 3 juillet 2009 à cinq ans de prison ferme par le tribunal correctionnel de Bobigny. Il comparaissait pour avoir tenté un avortement forcé, en 2005, sur sa compagne, Camille.

Michel Lévy, son manager qui avait organisé le voyage de la jeune femme en Algérie, a écopé de quatre ans de prison. Les deux autres prévenus, "exécutants" algériens de la tentative, toujours en cavale, ont été condamnés à trois ans de prison pour Hicham Lazaar qui avait réceptionnéCamille à l’aéroport et l’avait droguée, à six ans de prison pour Abdelkader Hallali qui avait surveillé l’avortement forcé. Les quatre prévenus doivent verser un total de 95 000 euros de dommages et intérêts à la victime.

La maman a malgré tout accouché en mars 2006 d’une petite fille qui a "miraculeusement échappé au sort que son père lui avait réservé". Celle que le Figaro appelle la "petite miraculée d’Alger" a aujourd’hui 3 ans.

Le Figaro (Stéphane Durand-Souffland) 05/07/09 - Le NouvelObs.com 03/07/09

Partager cet article

Synthèse de presse

Chronique audio

Textes officiels

ressources

Fiches pratiques

Bibliographies

S'abonner aux lettres