Chine : développement du trafic d’enfants

Publié le : 7 mai 2009

Le journal Libération consacre un article au "vol" des enfants chinois. Conséquence directe de la politique de l’enfant unique et de la valorisation des garçons, entre 8 000 et 15 000 enfants, dont trois quarts de garçons, disparaissent chaque année en Chine, victimes d’un trafic humain.

Un avocat chinois explique que "le gouvernement ne veut pas reconnaître l’ampleur" de ce phénomène et qu’il ne lutte quasiment pas contre.

La politique de l’enfant unique instaurée dans les années 80 n’a pas été acceptée dans les campagnes où la descendance est la seule assurance décès-santé-vieillesse. "Maintenant que beaucoup de paysans se sont enrichis, ils se posent la question de l’héritage. Et à qui transmettre lorsqu’on n’a pas de garçon ?", explique un député.

Il existe trois "sortes" d’acheteurs, explique un avocat : "les familles sans enfants ; celles qui n’ont que des filles ; et celles qui ont un garçon mais qui veulent avoir plusieurs descendants pour correspondre à l’image traditionnelle de la famille. Celles-là peuvent adopter des filles".

Ces familles "adoptent" les enfants : "théoriquement, il faut remplir plusieurs critères pour adopter", mais, il y a toujours des arrangements locaux. Au bout de quelques années […] le chef du village légalise l’enfant". Il devient alors impossible aux parents biologiques de retrouver leur enfant.

Il existe peu de cas de condamnations de ravisseurs, même si la loi prévoit une peine maximale pour les enlèvements d’enfants. Le phénomène est caché et le gouvernement ne veut pas le reconnaître, car cela ternirait l’image du pays.

Seuls les parents biologiques des enfants tentent de lutter contre ce fléau, mais ils savent qu’ils ne peuvent pas compter sur le gouvernement qui non seulement les abandonne mais empêche même les autres de les aider.

Libération (Pascale Nivelle) 07/05/09

Partager cet article

Synthèse de presse

Chronique audio

Textes officiels

ressources

Fiches pratiques

Bibliographies

S'abonner aux lettres