Chicago : une femme obtient la garde de ses embryons congelés

Publié le : 28 mai 2014

 

 

En 2012, un tribunal de l’Etat de l’Illinois a accordé à une femme la garde de ses embryons congelés conçus avec le sperme de son conjoint, malgré le désaccord de ce-dernier pour toute « utilisation » des ces embryons, suite à leur rupture.La femme, après avoir suivi un traitement médical, était devenue infertile.  Avec son conjoint, ils ont eu recourt à l’assistance médicale à la procréation mais après leur rupture, celui-ci ne voulait plus être père. Malgré l’absence d’accord parental signé, le juge a estimé que l’accord oral au sein du couple suffisait au devenir de ces embryons.

Le conjoint a fait appel devant la Cour Suprême de l’Etat de l’Illinois l’année dernière, qui a renvoyé le cas pour être réentendu. La nouvelle procédure devrait durer de 4 à 8 mois. Ce cas pourrait faire l’objet d’une jurisprudence à l’échelle fédérale.

Selon l’avocat du conjoint, « cette affaire concerne la vie elle-même, et les circonstances dans lesquelles elle peut être créée ». Aux Etats-Unis, en 1985, 260 enfants avaient été conçus grâce à l’assistance médicale à la procréation, tandis qu’ils étaient 61 000 en 2010, d’après l’American Society for Reproductive Medecine.

 

 

<p>Bionews (Patricia Cassidy) 27/05/2014 – Daily Mail 18/05/2014 – NBC Chicago (Lauren Jiggetts) 18/05/2014 </p>

Partager cet article

Synthèse de presse

Chronique audio

Textes officiels

ressources

Fiches pratiques

Bibliographies

S'abonner aux lettres