Charles Krauthammer : les bienfaits de la politique de recherche de Bush

Publié le 16 Jan, 2007

Dans le Seattle Times, le célèbre éditorialiste américain Charles Krauthammer rend hommage à la politique de Bush interdisant le financement des cellules souches embryonnaires. Pour lui, « les générations à venir pourraient remercier Bush d’avoir retardé, même pour quelques années le cours de l’histoire » car cela a permis de faire une « découverte révolutionnaire » : la présence dans le liquide amniotique de cellules souches dont l’utilisation pour la recherche n’entraîne pas la destruction d’embryon.

 

Ces cellules souches ont été découvertes très récemment et saluées par la communauté scientifique (cf. revue de presse du 09/01/07). Elles s’avèrent « moins primitives que les cellules souches embryonnaires, donc moins susceptibles d’engendrer des tumeurs, et pas aussi développées que les cellules souches adultes donc capables de se régénérer en plusieurs tissus » explique Charles Krauthammer.

 

Il se présente lui-même comme étant un grand défenseur de l’avortement et explique que lui, comme beaucoup de personnes, sont gênées par la destruction d’embryons pour la recherche. Il considère qu’on n’a pas « besoin de la religion pour frémir à la pensée d’une recherche illimitée sur l’embryon ».

The Seattle Times (Charles Krauthammer) 15/01/07

Partager cet article

[supsystic-social-sharing id='1']

Synthèses de presse

Le dossier médical partagé devant le Conseil constitutionnel
/ E-santé

Le dossier médical partagé devant le Conseil constitutionnel

Après sa saisine par l'ordre des médecins, le Conseil d'Etat a soumis une QPC sur les modalités d'accès au dossier ...
Suicide assisté : les juges italiens doivent statuer « au cas par cas »
/ Fin de vie

Suicide assisté : les juges italiens doivent statuer « au cas par cas »

Selon la Cour constitutionnelle italienne, en l’absence de législation sur le suicide assisté, les juges devront se prononcer « au ...
Tennessee : « Il n'existe pas de droit fondamental à un certificat de naissance mentionnant l'identité de genre au lieu du sexe biologique »
/ Genre

Tennessee : « Il n’existe pas de droit fondamental à un certificat de naissance mentionnant l’identité de genre au lieu du sexe biologique »

Une cour d'appel a statué que le Tennessee ne pratiquait pas de discrimination en n'en autorisant pas à modifier la ...

Textes officiels

Fiches Pratiques

Bibliographie

Lettres