« C’est parce que l’avortement est devenu un tel enjeu politique que nous ne pouvons pas avoir une véritable conversation à ce sujet »

Publié le 13 Juil, 2021

« C’est parce que l’avortement est devenu un tel enjeu politique que nous ne pouvons pas avoir une véritable conversation à ce sujet », affirme Narelle, conseillère familiale. Pourtant le deuil post-avortement est « vraiment réel » (cf. Un « congé maternité », même quand l’enfant n’est pas là). « Quand j’ai avorté, j’ai avorté ma maternité, parce que je n’ai jamais eu d’enfants [après cela] », témoigne Marie qui n’a jamais pu avoir d’enfant après son avortement en 1979.

« C’est un processus assez physique, vous êtes toujours très conscient que votre corps avorte », témoigne Jessie O’Brien qui a avorté sa deuxième grossesse. Elle venait de commencer un nouvel emploi (cf. La prévention de l’avortement : garantir le droit de ne pas avorter). « J’ai eu trois filles et maintenant je me demande toujours si c’était mon fils. Je me demande si c’était un garçon. Mais je ne le saurai jamais. »

« C’est une chose tellement complexe, c’est vraiment difficile à traduire en mots… c’est presque comme si plus le temps passe, plus c’est profond », ajoute Sarah.  A 24 ans, elle a d’abord été soulagée, « simplement parce que les nausées matinales avaient disparu ». Mais depuis, elle explique avoir « beaucoup de regrets ».

Amanda qui a avorté quatre fois après une fausse couche et la naissance de sa première fille à 28 semaines de grossesse, explique avoir « ressenti un vide dès la première fois. ». Il y a urgence à ce « qu’il y ait de l’information et de la transparence sur ce que cela peut entraîner… ce qui peut arriver après, ce que vous pouvez ressentir, comment cela peut vous affecter », estime-t-elle.

 

Source : ABC, Bec Whetham (10/07/2021)

Partager cet article

Synthèses de presse

Marché de la PMA : Chypre affiche ses ambitions
/ PMA-GPA

Marché de la PMA : Chypre affiche ses ambitions

Chypre entend devenir une destination privilégiée du "tourisme médical" en matière de PMA. Choisir le sexe de son bébé y ...
Allemagne : le Conseil d'éthique entre prévention du suicide et "autodétermination"
/ Fin de vie

Allemagne : le Conseil d’éthique entre prévention du suicide et “autodétermination”

Le comité d'éthique souhaite créer une « prise de conscience », préciser « les contours préalables aux décisions de suicide ...
cese
/ Fin de vie

Convention citoyenne sur la fin de vie : le CESE se dote d’un “comité de gouvernance”

La SFAP propose aux participants à la convention une "immersion d’un ou deux jours dans une structure de soins palliatifs" ...

Textes officiels

Fiches Pratiques

Bibliographie

Lettres