Cellules STAP: l’institut Riken s’excuse, l’enquête se poursuit

Publié le : 17 mars 2014

 L’enquête se poursuit sur la publication, dans la revue Nature, d’une méthode simple permettant la création de cellules « STAP » (Cf Synthèse de presse Gènéthique du 30 janvier 2014). Pour rappel la déclaration d’un des coauteurs japonais de l’étude, Teruhiko Wakayama, de l’Université de Yamanashi, qui avait demandé le retrait des résultats des travaux de la publication en raison d’erreurs dans la collecte des données (Cf Synthèse de presse Gènéthique du 11 mars 2014), avait donné lieu à l’ouverture d’une enquête.

Vendredi dernier, 14 mars, le directeur de l’Institut Riken, Ryoji Noyori, chimiste et prix Nobel, a déclaré: « Je présente nos excuses pour cette parution dans Nature qui a secoué la crédibilité de la communauté scientifique« . Dans le même temps, il a fortement critiqué le Dr Haruko Obokata, principale auteur de l’étude: « un scientifique non qualifié qui traite une importante quantité de données d’une manière extrêmement bâclée sans aucun sens des responsabilités« . 
Le biologiste Masatoshi Takeichi, directeur de la section concernée du Riken et supérieur hiérarchique d’Haruko Obokata, a précisé que la décision finale de maintenir ou non la publication était à l’étude au sein de l’Intitut mais que pour le moment, elle « [était] confi[ée] à la revue Nature, faute d’avoir obtenu le consensus des auteurs« . Le Dr Haruko Obokata et deux autres auteurs, Yoshiki Sasai et Hitoshi Niwa ont précisé, dans une déclaration commune publiée sur le site internet du Riken : « Nous sommes en train de communiquer avec les autres auteurs et d’envisager la possibilité de retirer la publication« . Pour sa part, le biologiste Masatoshi Takeichi « pense que l’article dont il est question doit être retiré« . Il a ajouté: « je ne peux pas comprendre pourquoi une telle erreur a été commise« . 

A l’heure actuelle, le Riken n’a pas tiré toute les conclusions de l’enquête qu’il mène et selon le professeur Shunsuke Ishii, un des responsables, l’ensemble des contestations passées en revue ne semblent pas toutes fondées. 
 

<p> AFP 14/03/2014 - japantimes.com 15/03/2014 - bloomberg.com (Kanoko Matsuyama - Kiyotaka Matsuda) 14/03/2014 - </p>

Partager cet article

Synthèse de presse

Chronique audio

Textes officiels

ressources

Fiches pratiques

Bibliographies

S'abonner aux lettres