Cellules iPS : un essai clinique pour traiter les maladies cardiaques

Publié le 24 Oct, 2019

Deuxième départ pour l’équipe japonaise de Yoshiki Sawa, qui souhaite se lancer dans un essai clinique utilisant des cellules iPS[1] pour traiter les personnes atteintes de cardiopathie ischémique. Le ministère de la Santé avait déjà approuvé l’essai clinique en mai 2018, mais son lancement a été retardé du fait d’un séisme endommageant le centre de recherche (cf. Au Japon, première application clinique de cellules iPS pour soigner des maladies cardiaquesCellule iPS : un prochain essai clinique japonais pour traiter une maladie cardiaque sévère). Rattachée à l’université d’Osaka, l’équipe devrait faire parvenir une nouvelle demande au gouvernement d’ici la fin du mois.

 

Le traitement consistera à greffer des patchs de cellules du muscle cardiaque obtenues à partir de cellules souches pluripotentes induites, chez des personnes souffrant d’une atteinte cardiaque liée à des artères coronaires partiellement bouchées, ce qui bloque le flux sanguin vers le cœur.



[1] Cellules souches pluripotentes induites

 

Japan Times (24/10/2019)

Partager cet article

Synthèses de presse

01bis_embryon

Etats-Unis : trois souriceaux nés d’une cellule de peau

Dirigé par Shoukrat Mitalipov, des chercheurs ont fait naitre des souriceaux à partir d'une cellule de peau et d'un ovocyte ...
02_fin_de_vie_soins_palliatifs
/ Fin de vie

Sédation palliative : une nouvelle directive aux Pays-Bas

En juin 2022, la KNMG et l’IKNL ont publié une révision de la directive relative à la sédation palliative ...
Maladies cardiaques : 36 millions d’euros pour un traitement CRISPR
/ Génome

Maladies cardiaques : 36 millions d’euros pour un traitement CRISPR

Une équipe internationale vient de remporter le Big Beat Challenge, pour son projet de thérapie génique visant les maladies cardiaques ...

Textes officiels

Fiches Pratiques

Bibliographie

Lettres