Cellules iPS et hémophilie A

Publié le 13 Jan, 2009

Une équipe de chercheurs du Nevada Cancer Institute à Las Vegas a réussi à traiter des souris atteintes d’hémophilie A à partir de cellules souches iPS. Ils ont obtenu des cellules iPS à partir de fibroblastes murins, les ont différenciées en cellules endothéliales et en cellules endothéliales progénitrices produisant la principale protéine impliquée dans la coagulation – facteur VIII – et ont ensuite injecté ces dernières cellules dans le foie des souris hémophiles.

Le Quotidien du Médecin souligne qu’"au delà de l’intérêt pour ce qui concerne l’hémophilie, cette étude apporte des éléments supplémentaires pour montrer que la correction d’un défaut d’un gène unique est réalisable en passant par les iPS".

Le Quotidien du Médecin (Dr Béatrice Vuaille) 13/01/09 – La Croix 13/01/09

Partager cet article

Synthèses de presse

"Aide médicale à mourir" : débat au Parlement britannique
/ Fin de vie

“Aide médicale à mourir” : débat au Parlement britannique

Les députés britanniques ont débattu sur la légalisation de l'"aide à mourir" pour les "adultes mentalement compétents et en phase ...
02_google
/ IVG-IMG

Avortement : Google supprime les données de localisation

Google prévoit de supprimer automatiquement les données de localisation des utilisateurs en cas de visite dans une « clinique spécialisée ...
piglet-1639587_960_720
/ Don d'organes

Xénogreffe : des précisions sur la greffe cardiaque réalisée en janvier

L’autopsie du patient est détaillée dans un article publié le 22 juin. Les chirurgiens espèrent lancer un essai clinique ...

Textes officiels

Fiches Pratiques

Bibliographie

Lettres