Cellules de gencive : un espoir pour la médecine réparatrice

Publié le : 17 janvier 2012

Le 17 janvier 2012, le quotidien La Croix rend hommage au travail de Bruno Gogly, chef de service d’odontologie  du groupe hospitalier Henri-Mondor, et de son équipe, pionniers en matière de recherche sur les cellules gingivales. En 2010, les chercheurs ont en effet réussi à isoler "une sous-population de fibroblastes" au sein de la gencive humaine. En plus de leur exceptionnelle capacité de cicatrisation, ceux-ci se sont révélés avoir des caractéristiques similaires à celles des cellules souches : ils peuvent se différencier en des cellules osseuses, cartilagineuses, graisseuses, nerveuses.

Ces fibroblastes gingivaux, qui pourraient permettre une reconstruction par thérapie cellulaire, sont très prometteurs en matière de médecine réparatrice. Ces cellules, facilement accessibles et cultivables in vitro apparaissent comme idéales pour réparer des tissus. Cette découverte, récompensée récemment par le prix de la Fondation des gueules cassées en décembre 2011, a déjà fait l’objet  de brevets et de nombreuses publications.

La Croix (Denis Sergent) 17/01/12 - ajspi.com (Olivier Roussel) 13/01/12 - Chu-mondor.aphp.fr 17/01/12

Partager cet article

Synthèse de presse

Chronique audio

Textes officiels

ressources

Fiches pratiques

Bibliographies

S'abonner aux lettres