Cellectis obtient un nouveau brevet pour CRISPR

Publié le : 25 juillet 2017

La société de biopharmaceutique française Cellectis vient d’obtenir un brevet européen « couvrant l’utilisation de la technologie CRISPR dans les cellules T ». Cette décision « s’inscrit dans la continuité des brevets obtenus par Cellectis au cours des deux dernières décennies couvrant les principales technologies d’ingénierie du génome, notamment les méganucléases, TALEN, MegaTAL et CRISPR ». L’objectif de Cellectis est de développer une nouvelle génération de traitement contre le cancer, des immunothérapies fondées sur les cellules T « ingénierées ». Cellectis s’est démarqué de ses concurrents en fabriquant ces cellules à partir de donneurs, pour simplifier leur production. Ses essais cliniques viennent de commencer : un premier essai, Ucart19, au Royaume-Uni et aux Etats-Unis dans le but de traiter la leucémie lymphoblastique aiguë qui touche les enfants et les adolescents (cf. Succès d’une thérapie génique impliquant des cellules génétiquement modifiées) et un second aux Etats-Unis contre un autre type de leucémie.

<p>Les Echos, Catherine Ducruet (25/07/2017); Business Wire (24/07/2017)</p>

Partager cet article

Synthèse de presse

Chronique audio

Textes officiels

ressources

Fiches pratiques

Bibliographies

S'abonner aux lettres