Car-T Cells : un coût très élevé et une efficience qui reste à prouver, selon la HAS

Publié le 28 Mai, 2019

Dans un communiqué publié hier, la Haute Autorité de Santé (HAS) émet des réserves sur l’efficience des médicaments Car-T cells qui ont obtenu des AMM (autorisation de mise sur le marché) en 2018. Ces traitements novateurs consistent à prélever des lymphocytes du patient, à les modifier génétiquement puis à les réinjecter au patient pour qu’elles luttent spécifiquement contre des cellules cancéreuses.

 

Les deux médicaments qui ont obtenu une AMM[1] l’année dernière sont Kymriah[2] et Yescarta[3]. Si la HAS avait émis un avis favorables pour leur remboursement, « la Commission d’évaluation économique et de santé publique a exprimé de nombreuses réserves sur l’efficience de ces spécialités : le coût est très élevé, et les incertitudes sur le prix à payer pour obtenir un bénéfice clinique sont nombreuses. L’efficience de Kymriah® n”est pas démontrée et le ratio différentiel coût-résultat de Yescarta® est estimé à 114 000 euros par année de vie ajustée sur la qualité de vie, comparativement à la prise en charge actuelle », détaille le communiqué de la HAS.

 

De plus la difficulté d’identifier les patients chez qui le traitement fonctionnera vient s’ajouter à lourdeur logistique de sa mise en œuvre, en termes d’encadrement et de surveillance spécifique, le risque d’effets indésirables imposant la proximité d’une unité de réanimation. « Ces conditions d’organisation ont des conséquences sur le coût global de ce traitement » explique la HAS.

 

Le Généraliste, Dr Nicolas Evrard (27/05/2019) – CAR-T cells : la HAS favorable au remboursement mais réservée sur leur efficience

Partager cet article

Synthèses de presse

01bis_embryon

Etats-Unis : trois souriceaux nés d’une cellule de peau

Dirigé par Shoukrat Mitalipov, des chercheurs ont fait naitre des souriceaux à partir d'une cellule de peau et d'un ovocyte ...
02_fin_de_vie_soins_palliatifs
/ Fin de vie

Sédation palliative : une nouvelle directive aux Pays-Bas

En juin 2022, la KNMG et l’IKNL ont publié une révision de la directive relative à la sédation palliative ...
Maladies cardiaques : 36 millions d’euros pour un traitement CRISPR
/ Génome

Maladies cardiaques : 36 millions d’euros pour un traitement CRISPR

Une équipe internationale vient de remporter le Big Beat Challenge, pour son projet de thérapie génique visant les maladies cardiaques ...

Textes officiels

Fiches Pratiques

Bibliographie

Lettres