Canada : la Chambre des Communes refuse toute forme de clonage

Publié le : 29 octobre 2003

Mardi 28 octobre, la Chambre des Communes a adopté, en troisième lecture par 149 voix contre 109, le projet de loi C-13 sur la reproduction assistée.

 

Le clonage humain est interdit sous ses deux formes, reproductif et thérapeutique, ainsi que le recours aux mères porteuses rémunérées, l’altération de la lignée germinale, la commercialisation du sperme, des ovules et des embryons. La recherche sur les cellules souches embryonnaires est autorisée sur les embryons surnuméraires congelés sans projet parental et âgés de moins de 14 jours.

Ce projet de loi doit être maintenant voté par le Sénat canadien.

 

Le président de la Conférence des évêques catholiques du Canada, se réjouit de l’interdiction du clonage reproductif et thérapeutique mais s’inquiète de l’autorisation de la recherche sur l’embryon. Dans sa déclaration, Mgr Jacques Berthelet rappelle l’humanité de l’embryon et à ce titre, la protection que l’on doit à cet embryon ce qui écarte la recherche sur les cellules souches embryonnaires. Il se dit « persuadé que la recherche sur les cellules souches adultes – qui fait montre de remarquables progrès – peut progresser davantage et qu’elle possède le potentiel requis pour combler tous ces espoirs« .

 

 Lire en ligne la déclaration de Mgr Berthelet sur le projet de loi sur la reproduction assistée

<p>Radio Canada 29/10/03 -</p>

Partager cet article

Synthèse de presse

Chronique audio

Textes officiels

ressources

Fiches pratiques

Bibliographies

S'abonner aux lettres