Californie : 111 suicides assistés en six mois

Publié le 28 Juin, 2017

Le département de la santé publique en Californie a publié cette semaine son rapport annuel sur la fin de vie. Depuis le 9 juin 2016, la loi autorise le « suicide assisté » pour les adultes en phase terminale, et oblige le département à fournir un rapport annuel sur le nombre de prescription de produits létaux, et le nombre de personnes mortes par ce moyen (cf. La Californie légalise à son tour l’aide médicale à mourir). Ainsi dans ce premier rapport, qui couvre la période du 9 juin au 31 décembre 2016, 191 personnes ont reçu une prescription de produits létaux, 111 sont mortes suites à l’ingestion de ces produits et 21 sont mortes avant de les prendre. Sur ces 111 personnes, 88% avaient plus de 60 ans et 84% recevaient des soins palliatifs. Ces données ont été établies à partir des déclarations des médecins et des certificats de décès.

 

Les opposants à la loi se disent « préoccupés », ils estiment qu’elle va entrainer des « décisions hâtives », des « diagnostics erronés » et « un soutien décroissant pour les soins palliatifs ».

 

Note Gènéthique : Début juin, l’association Compassion and Choices a estimé pour sa part qu’en 1 an, plus de 500 prescriptions de produits létaux avaient été délivrées : Californie : un an après la légalisation de l’aide médicale à mourir, plus de 500 prescriptions.

Medical press, Julie Watson (27/06/2017)

Partager cet article

[supsystic-social-sharing id='1']

Synthèses de presse

Transhumanisme : Synchron intègre l’intelligence artificielle dans son interface cerveau-ordinateur
/ Transhumanisme

Transhumanisme : Synchron intègre l’intelligence artificielle dans son interface cerveau-ordinateur

Un Américain handicapé a commencé à utiliser une fonction d’intelligence artificielle pour l’aider à communiquer à une vitesse « conversationnelle » ...
Le dossier médical partagé devant le Conseil constitutionnel
/ E-santé

Le dossier médical partagé devant le Conseil constitutionnel

Après sa saisine par l'ordre des médecins, le Conseil d'Etat a soumis une QPC sur les modalités d'accès au dossier ...
Suicide assisté : les juges italiens doivent statuer « au cas par cas »
/ Fin de vie

Suicide assisté : les juges italiens doivent statuer « au cas par cas »

Selon la Cour constitutionnelle italienne, en l’absence de législation sur le suicide assisté, les juges devront se prononcer « au ...

Textes officiels

Fiches Pratiques

Bibliographie

Lettres