Bioéthique : la position du Saint-Siège

Publié le : 1 octobre 2003

A l’occasion de la réunion de la commission d’études de l’ONU qui s’est déroulée au Palais de verre, le 29 septembre dernier, le représentant du Saint Siège, Mgr Celestino Migliore s’est exprimé sur Radio Vatican.

 

Il a rappelé que le Saint-Siège soutenait la recherche sur les cellules souches adultes et demande qu’elle se poursuive « de façon à ne pas offenser la dignité humaine ». Il a exhorté la communauté internationale à « donner un signal vigoureux dans cette direction ».

 

Il a aussi dénoncé tout recours au clonage qui soulève des séries de questions de caractère éthique. Il a rappelé qu’un embryon humain est « un individu humain » qui évolue « comme un organisme autonome vers son plein développement ».

 

Mgr Migliore a appelé à un accord international contre toute forme de clonage humain : le clonage reproductif et le clonage dit « thérapeutique » car, affirme t-il  » des situations qui mettent la dignité humaine en grand danger ne peuvent être abordées efficacement que par des accords internationaux globaux et non partiels ».

 

Le débat se poursuivra jusqu’au 3 octobre. Au terme de la session, la commission devra présenter une résolution à l’Assemblée générale qui en discutera le 20 octobre.

<p>Zénit 30/09/03</p>

Partager cet article

Synthèse de presse

Chronique audio

Textes officiels

ressources

Fiches pratiques

Bibliographies

S'abonner aux lettres