Bilan 2007 des activités de procréation et génétique humaines

Publié le : 1 octobre 2008

Le rapport annuel 2007 de l’Agence de la biomédecine vient d’être rendu public et présente l’état des lieux de l’assistance médicale à la procréation, à la veille de la révision des lois de bioéthique, en 2009.

 

En 2006, les différentes techniques d’assistance médicale à la procréation (AMP) ont permis la naissance de 20 042 enfants (soit 2,2% des naissances en France), dont 1 122 issus de spermatozoïdes anonymes (6%) et 106 d’ovocyte anonyme (1%).

 

Toujours plus d’embryons congelés

Au 31 décembre 2006, on dénombre 176 000 embryons congelés, dont 93 116 (52,8%) font l’objet d’un « projet parental » en cours, 37 435 (21,2%) n’en font plus l’objet et pourront éventuellement être accueillis par un autre couple ou cédés à la recherche, et 45 972 (26%) font l’objet d’un désaccord au sein du couple ou d’un défaut de réponse quant à leur sort. On remarque une très forte progression du nombre d’embryons congelés : on en recensait 141 460 au 31 décembre 2005. Un an plus tard, on compte 34 512 embryons supplémentaires.

 

En 2006, une soixantaine d’embryons ont fait l’objet d’un don à un autre couple et 10 enfants en sont nés. Le stock d’embryons déclarés « disponibles » pour la recherche semble donc inépuisable.

 

Les IMG en hausse de 10%

En 2006, le nombre d’attestations demandées et délivrées en vue d’autoriser une interruption « médicale » de la grossesse (IMG) a progressé de plus de 10% (6 787 en 2006 contre 6 093 en 2005) ; 402 grossesses ont été poursuivies malgré l’annonce d’une pathologie qui aurait pu, selon la loi, permettre une IMG. Près de la moitié de ces grossesses ont abouti à la naissance d’un enfant vivant, mais le rapport ne précise pas combien étaient indemnes de la pathologie annoncée. 

Partager cet article

Synthèse de presse

Chronique audio

Textes officiels

ressources

Fiches pratiques

Bibliographies

S'abonner aux lettres