Belgique: les propositions de loi sur l’euthanasie

Publié le : 21 juin 2013

 En Belgique, après quatre mois de débat au Parlement, et « malgré l’opposition de deux partis d’inspiration chrétienne membres de la coalition gouvernementale« , quatre sénateurs, deux socialistes et deux libéraux, ont déposé plusieurs propositions de loi visant à élargir les conditions d’accès à l’euthanasie.

 

La première de ces propositions vise à étendre l’euthanasie aux mineurs, sans limite d’âge, « les auteurs préférant se référer à la ‘capacité de discernement’  » du mineur. La deuxième vise à permettre « à l’intéressé de fixer lui-même la validité de sa déclaration préalable de demande d’euthanasie« .Cette demande pourra être illimitée dans le temps et modifiable à tout moment. La troisième vise à obliger un médecin qui refuserait de pratiquer une euthanasie à en informer son patient dans les sept jours qui suivent la demande. Le médecin sera alors « obligé de transférer le dossier de son patient à un confrère qui y soit favorable« . Enfin, la quatrième prévoit que la clause de conscience « ne puisse être invoquée que par un médecin à titre individuel ». Les institutions comme les hôpitaux et maisons de repos ne pourront alors plus invoquer la clause de conscience.
 

<p> Lesoir.be 20/06/2013 - Lepoint.fr 20/06/2013 - tempsreel.nouvelobs.com 20/06/2013</p>

Partager cet article

Synthèse de presse

Chronique audio

Textes officiels

ressources

Fiches pratiques

Bibliographies

S'abonner aux lettres