Belgique : la Cour constitutionnelle valide l’élargissement de la loi euthanasie

Publié le 18 Fév, 2022

En Belgique, la Cour constitutionnelle a rejeté jeudi le recours en annulation introduit contre la réforme de la loi euthanasie.

Cette réforme, votée en 2020 et déjà entrée en vigueur, oblige notamment tout établissement de soin à pratiquer des euthanasies, et tout médecin qui userait de sa clause de conscience, à diriger le patient vers un « organisme spécialisé en matière de droit à l’euthanasie ». La nouvelle loi supprime également le renouvellement tous les 5 ans de la déclaration anticipée de demande d’euthanasie (cf. Euthanasie en Belgique : l’objection de conscience des soignants et des institutions en question).

Huit particuliers dont trois médecins étaient à l’origine du recours.

Dans son arrêt, la Cour estime que les dispositions concernant les médecins objecteurs et la demande anticipée d’euthanasie ne sont pas contraires à la Constitution. Concernant la liberté des établissements de soin ne pratiquant pas l’euthanasie, la Cour « refuse d’examiner le recours, le jugeant irrecevable ». Selon la Cour, « les requérants n’avaient pas intérêt à agir en tant que personnes individuelles ». Or l’Institut européen de bioéthique, partie intervenante au recours, rappelle que « l’absence d’institution de soins parmi les requérants s’explique pourtant aisément par les menaces de sanction pesant déjà aujourd’hui sur ces dernières lorsque l’administration constate qu’elles excluent la pratique de l’euthanasie de leur projet ».

La Cour constitutionnelle belge se prononcera une nouvelle fois sur l’euthanasie dans les prochaines semaines, dans l’affaire Tine Nys. Une question préjudicielle lui a été posée au sujet de l’absence actuelle de sanction spécifique en cas de violation des conditions de la « loi euthanasie » (cf. Tine Nys : la loi euthanasie devant la Cour constitutionnelle).

Sources : La libre (17/02/2022) ; Institut européen de bioéthique (17/02/2022)

Partager cet article

[supsystic-social-sharing id='1']

Synthèses de presse

Inde : « Personne, y compris un médecin, n’est autorisé à provoquer la mort d’une autre personne »
/ Fin de vie

Inde : « Personne, y compris un médecin, n’est autorisé à provoquer la mort d’une autre personne »

Le 2 juillet, la Haute Cour de Delhi a rejeté la requête demandant de constituer une commission médicale pour évaluer ...
Passeport
/ PMA-GPA

GPA : la Cour constitutionnelle colombienne demande de nouvelles règles face au risque d’apatridie

La Cour constitutionnelle colombienne a ordonné au ministère des affaires étrangères d’accorder la nationalité colombienne à une petite fille née ...
Pologne : le Parlement rejette une proposition de loi visant à décriminaliser l’avortement
/ IVG-IMG

Pologne : le Parlement rejette une proposition de loi visant à décriminaliser l’avortement

Le 12 juillet, le parlement polonais a rejeté, avec 218 voix contre 215, une proposition de loi visant à « décriminaliser ...

Textes officiels

Fiches Pratiques

Bibliographie

Lettres