Bébés OGM, un an après l’annonce de He Jiankui

Publié le 28 Nov, 2019

Il y a un an, le chinois He Jiankui révélait avoir contribué à la naissance des premiers bébés génétiquement modifiés, les jumelles Lulu et Nana (cf. Bébés OGM : cobayes malgré eux). Mais à ce jour, ses travaux n’ont pas été publiés, le chercheur aurait disparu et, si l’enquête des autorités chinoises a confirmé l’existence des jumelles, aucune nouvelle sur leur santé n’a filtré. Un troisième bébé auraient dû naitre à la fin de l’été selon les déclarations de He Jiankui, mais là encore aucune information n’a été donnée.

 

Si  ces travaux ont été largement condamnés, les tentatives des différents comités nationaux ou internationaux pour établir des normes dans ce domaine se sont enlisées. « Rien n’a changé », constate le Docteur Kiran Musunuru, généticien de l’université de Pennsylvanie, auteur d’un récent ouvrage sur le sujet. Jennifer Doudna, co-découvreuse de l’outil CRISPR utilisé par le chercheur chinois, soutient elle aussi que la « tentation de bricoler » le génome des gamètes et des embryons « ne va pas disparaitre ».

Medical press, Marilynn Marchione (26/11/2019)

Partager cet article

Synthèses de presse

01bis_embryon

Etats-Unis : trois souriceaux nés d’une cellule de peau

Dirigé par Shoukrat Mitalipov, des chercheurs ont fait naitre des souriceaux à partir d'une cellule de peau et d'un ovocyte ...
02_fin_de_vie_soins_palliatifs
/ Fin de vie

Sédation palliative : une nouvelle directive aux Pays-Bas

En juin 2022, la KNMG et l’IKNL ont publié une révision de la directive relative à la sédation palliative ...
Maladies cardiaques : 36 millions d’euros pour un traitement CRISPR
/ Génome

Maladies cardiaques : 36 millions d’euros pour un traitement CRISPR

Une équipe internationale vient de remporter le Big Beat Challenge, pour son projet de thérapie génique visant les maladies cardiaques ...

Textes officiels

Fiches Pratiques

Bibliographie

Lettres