Avortement : des hommes témoignent de leur souffrance

Publié le 6 Jan, 2022

Jean-Paul Noel-Cephise a été dévasté quand sa petite amie a avorté, il y a des années. Aujourd’hui, ce britannique âgé de 51 ans témoigne : « même si c’est arrivé il y a longtemps, j’ai vécu avec la culpabilité et le chagrin » (cf. Les hommes face à l’IVG : pour chaque enfant avorté, il y a un père; Pierre-Jean Chalençon revient sur l’IVG de sa compagne : Je le regrette tous les jours).

Au Royaume-Uni, la loi de 1967 prévoit que c’est la femme qui décide d’interrompre sa grossesse. Jean-Paul s’est senti exclu « du processus de prise de décision » par la clinique (cf. IVG : « C’était tellement écrasant que je me suis mise à pleurer »).

Il existe peu de données sur les conséquences de l’avortement sur les hommes. Cependant, selon un rapport publié en 2015, dans The European Journal of Counselling Psychology, « des études qualitatives révèlent systématiquement que les hommes qui ne sont pas d’accord avec un avortement en souffrent par la suite ». De même, une étude de 2007 relève que « 69 % des hommes ont déclaré un stress modéré à très élevé après l’avortement de leur partenaire ».

Le docteur Catherine Coyle est l’auteur de « Men And Abortion : A Path To Healing ». Elle constate que beaucoup d’hommes développent « des symptômes de trouble de stress post-traumatique ». Elle ajoute : « les émotions après l’avortement peuvent être déroutantes, un homme ressentant à la fois de la colère et de la compassion envers sa partenaire ».

Jean-Paul confirme : « Il m’a fallu beaucoup de temps pour accepter la perte. Cela me fait toujours de la peine de ne jamais savoir quel genre d’être humain cet enfant serait devenu. Ces pensées ne m’ont jamais quitté – et je soupçonne qu’elles ne le feront jamais. » Comme Jean-Paul, d’autres hommes portent « les cicatrices mentales de l’avortement ».

Source : Daily Mail, Samantha Brick (05/01/2022)

Partager cet article

Synthèses de presse

cese
/ Fin de vie

Convention citoyenne sur la fin de vie : le CESE se dote d’un “comité de gouvernance”

La SFAP propose aux participants à la convention une "immersion d’un ou deux jours dans une structure de soins palliatifs" ...
Transgenre : « nous sommes devenus nous-mêmes le produit que nous devons conquérir »
/ Genre

Transgenre : « nous sommes devenus nous-mêmes le produit que nous devons conquérir »

Il existe « un intérêt financier à banaliser la transformation des corps par la chirurgie et les produits chimiques », ...
"Brain 2.0" : plusieurs milliards de dollars pour cartographier le cerveau
/ Génome, Transhumanisme

“Brain 2.0” : plusieurs milliards de dollars pour cartographier le cerveau

Les NIH ont lancé l’initiative « Brain 2.0 » pour cartographier entièrement les 86 milliards de neurones humains ainsi que leurs connexions ...

Textes officiels

Fiches Pratiques

Bibliographie

Lettres