Avis du CCNE sur la PMA : onze dissidents favorables au statu quo

Publié le 27 Juin, 2017

L’avis du Comité consultatif national d’éthique, favorable à l’ouverture de l’insémination avec donneur pour les couples de femmes et les femmes célibataires et rendu public hier, n’a pas emporté l’unanimité des trente-neuf membres du CCNE : onze d’entre eux[1] ont adopté une « position divergente ».

 

Ils se déclarent « favorables au ‘statu quo’, c’est au dire au fait que la PMA soit réservée aux couples d’homme et de femme souffrant d’infertilité », « au nom du besoin pressant de sécurité et de stabilité de la société, et tout particulièrement des enfants ». Ces onze membres dissidents s’appuient sur les « points de butée » relevés par leurs confrères :

 

  • « Le désir d’enfant est légitime. Mais la réalisation de ce désir, lorsqu’elle passe par une insémination artificielle avec le sperme d’un donneur, implique des tiers, mobilise des ressources collectives, pose des questions éthiques importantes et interroge des choix législatifs fondamentaux », déclarent-ils.
  • Autoriser la « PMA sans père » va à l’encontre des mesures prises par la société aujourd’hui pour compenser « au moins financièrement, le préjudice d’absence de père quand les aléas de la vie y conduisent ». Tout autre « référent masculin » dont pourrait bénéficier l’enfant « ne se substituera que de façon incomplète » : « l’enfant n’aura, dans son histoire, pas de père identifié, ni biologique, ni ’social’ ».
  • L’ouverture de l’insémination artificielle aux couples de femmes et aux femmes célibataires entrainerait « soit la concurrence entre les demandes [de sperme] médicales et sociétales soit la fin de la gratuité du don, qui est pourtant aujourd’hui la pierre angulaire du droit de la bioéthique ».

 

Pour aller plus loin : Avis favorable du CCNE sur la “PMA pour toutes” et PMA pour toutes : Le laisser-aller du CCNE vers des corps instrumentalisés

 

 

[1] Christiane BASSET, Yves CHARPENEL, Sophie CROZIER, Pierre-Henri DUÉE, Anne DURANDY-TORRE, Jean-Noël FIESSINGER, Florence GRUAT, Jean-Pierre KAHANE, Frédérique KUTTENN, Dominique QUINIO, Jean-Louis VILDÉ

La Croix, Florence thomasset (27/06/2017);

Partager cet article

[supsystic-social-sharing id='1']

Synthèses de presse

Transhumanisme : Synchron intègre l’intelligence artificielle dans son interface cerveau-ordinateur
/ Transhumanisme

Transhumanisme : Synchron intègre l’intelligence artificielle dans son interface cerveau-ordinateur

Un Américain handicapé a commencé à utiliser une fonction d’intelligence artificielle pour l’aider à communiquer à une vitesse « conversationnelle » ...
Le dossier médical partagé devant le Conseil constitutionnel
/ E-santé

Le dossier médical partagé devant le Conseil constitutionnel

Après sa saisine par l'ordre des médecins, le Conseil d'Etat a soumis une QPC sur les modalités d'accès au dossier ...
Suicide assisté : les juges italiens doivent statuer « au cas par cas »
/ Fin de vie

Suicide assisté : les juges italiens doivent statuer « au cas par cas »

Selon la Cour constitutionnelle italienne, en l’absence de législation sur le suicide assisté, les juges devront se prononcer « au ...

Textes officiels

Fiches Pratiques

Bibliographie

Lettres