AVC et précurseurs neuronaux

Publié le 26 Fév, 2008
Des chercheurs de l’université de Stanford (Californie) auraient amélioré, chez la souris, des déficiences motrices provoquées par un accident vasculaire cérébral (AVC) en greffant des cellules souches neurales obtenues par différenciation de cellules souches embryonnaires humaines.
D‘autres études sur le traitement des AVC ont été réalisées par d’autres équipes avec des greffes de cellules de sang de cordon, de moelle osseuse, des cellules nerveuses d’origine fœtale ou des cellules souches embryonnaires.

Le Quotidien du Médecin (E.B.) 26/02/08

Partager cet article

Synthèses de presse

01bis_embryon

Etats-Unis : trois souriceaux nés d’une cellule de peau

Dirigé par Shoukrat Mitalipov, des chercheurs ont fait naitre des souriceaux à partir d'une cellule de peau et d'un ovocyte ...
02_fin_de_vie_soins_palliatifs
/ Fin de vie

Sédation palliative : une nouvelle directive aux Pays-Bas

En juin 2022, la KNMG et l’IKNL ont publié une révision de la directive relative à la sédation palliative ...
Maladies cardiaques : 36 millions d’euros pour un traitement CRISPR
/ Génome

Maladies cardiaques : 36 millions d’euros pour un traitement CRISPR

Une équipe internationale vient de remporter le Big Beat Challenge, pour son projet de thérapie génique visant les maladies cardiaques ...

Textes officiels

Fiches Pratiques

Bibliographie

Lettres