Aux Etats-Unis, après douze ans, décès d’une greffée du visage

Publié le : 4 août 2020

Défigurée par une balle tirée avec un fusil de chasse par son mari en 2004, Connie Culp a reçu en 2008 « une greffe sur 80 % de son visage » (cf. « Est-il légitime sur un plan éthique, de poursuivre les greffes de mains et de visage ? » ). La tentative de meurtre lui avait fait perdre le nez, un œil, le palais et les joues. L’opération, le 10 décembre 2008, a duré vingt-deux heures. Elle lui a permis de respirer de nouveau par elle-même, de « manger des aliments solides » et de parler.

Connie Culp était la première américaine greffée du visage aux Etats-Unis ; elle est aussi celle qui a vécu le plus longtemps à l’issue de cette greffe. La Cleveland Clinic qui avait pris en charge Connie Culp, a annoncé son décès, douze ans après l’intervention, le 31 juillet 2020. Elle avait 57 ans.

Isabelle Dinoire, défigurée par son chien et décédée en 2016, a été la première greffe du visage au monde (cf. Décès de la première greffée de visage). Elle a été pratiquée en France, en novembre 2005.

 

Pour aller plus loin :

 

Sources : AFP (01/08/2020) – Medisite, Emmanuelle Jung (03/08/2020)

Partager cet article

Synthèse de presse

Chronique audio

Textes officiels

ressources

Fiches pratiques

Bibliographies

S'abonner aux lettres