Au Royaume-Uni, les premières greffes d’utérus prévues d’ici la fin de l’année 2018

Publié le : 5 juin 2018

Au Royaume Uni, les premières greffes d’utérus devraient être pratiquées d’ici la fin de l’année 2018 annoncé Richard Smith, gynécologue au Queen Charlotte’s et au Chelsea Hospital de Londres. En 2015, 10 de ces transplantations ont été autorisées à partir d’utérus provenant de « donneuses décédées dont le cœur battait encore ». L’équipe médicale utilisera désormais des utérus provenant soit de donneuses décédées, soit de donneuses vivantes. Les donneuses vivantes doivent être de préférence des proches : la mère ou la sœur de la receveuse.

 

Après six mois, si la transplantation ne donne pas lieu à des complications, les embryons congelés de la femme seront implantés. Pendant toute la durée de la transplantation et la grossesse, la femme, qui pourra faire deux essais, sera astreinte à un traitement immunosuppresseurs pour éviter le rejet de greffe.

 

Actuellement, seules trois des quinze transplantations prévues ont reçu leur financement.

 

Après le processus de sélection préliminaire, l’équipe était en contact avec 50 receveuses susceptibles de recevoir une telle transplantation, mais 750 femmes se sont fait connaître pour bénéficier de la technique. Certaines n’entre elles avaient des proches qui souhaitaient leur donner leur utérus.

 

6000 femmes seraient nées sans utérus au Royaume Uni et d’autres l’ont perdu des suites d’un cancer.

 

A ce jour, des transplantations d’utérus ont été pratiquées dans 10 pays : Arabie saoudite, Turquie, Suisse, Etats-Unis, République tchèque, Brésil, Allemagne, Serbie et Inde. 42 femmes ont été greffées et ont donné naissance à 11 bébés dont 8 en Suède.

 

Pour aller plus loin :

Aux cours des journées de l’ABM, greffes de mains, greffes d’utérus : un état des lieux

Première greffes d’utérus en France, d’ici un an

USA : naissance d’un second bébé après une greffe d’utérus

Greffe d’utérus à partir de donneuses vivantes : autorisation d’un essai clinique français

Procréation tardive : une étude sur des souris montre que les utérus vieillissent aussi

Inde : deux femmes recoivent des greffes d’utérus

Utérus ou placenta artificiel ? Des recherches qui remontent aux années 1950

 

 

 

 

 

<p>BBC, Fergus Walsh (05/06/2018)</p>

Partager cet article

Synthèse de presse

Chronique audio

Textes officiels

ressources

Fiches pratiques

Bibliographies

S'abonner aux lettres