Au Missouri, les législations successives ont fait chuter le nombre d’IVG

Publié le : 21 janvier 2021

Le Planned Parenthood n’a qu’une seule clinique d’avortement dans l’Etat américain du Missouri (cf. Dans l’Etat du Missouri : la fermeture de la dernière clinique d’avortement reportée de quelques semaines). La législation de l’Etat étant de plus en plus stricte, la clinique, située à St-Louis, est passée de 1362 IVG en 2019 à 39 en 2020. La clinique ne réalise plus d’IVG médicamenteuse depuis plus de deux ans, car un examen pelvien, qui ne fait pas partie des recommandations de l’American College of Obstetricians and Gynecologists, est devenu obligatoire. Seuls les avortements chirurgicaux sont réalisés à la clinique, il n’y en a pas eu en décembre 2020 et seulement sept en novembre, selon le Planned Parethood.

L’autre facteur qui a fait baisser la fréquentation de cette clinique, est l’ouverture, en octobre 2019, d’une clinique du Planned Parenhood dans l’Etat voisin de l’Illinois, à 28 km de St-Louis (cf. Etats-Unis : Une clinique d’avortement construite « en secret »). Les lois IVG de l’Illinois sont différentes. Elles n’imposent pas 72 heures de réflexion entre les deux rendez-vous pré-IVG, comme le Missouri. La clinique de St-Louis encourage les femmes, sur son site internet, à se rendre jusqu’à la clinique de Fairview Heights si elles souhaitent avorter sans délai.

Source : Washington Times (20/01/2021) – Photo : Pixabay\DR

Partager cet article

Synthèse de presse

Chronique audio

Textes officiels

ressources

Fiches pratiques

Bibliographies

S'abonner aux lettres