Association Médicale Mondiale : non à la discrimination des personnes âgées

Publié le 15 Nov, 2022

En octobre, lors de son Assemblée Générale, l’Association Médicale Mondiale (AMM) a appelé la profession et les gouvernements du monde entier à lutter contre la discrimination des personnes âgées en matière de soins de santé.

« Le vieillissement de la population dû à l’allongement de l’espérance de vie constitue l’un des principaux défis pour de nombreux systèmes de santé » constate l’AMM en préambule de sa déclaration . « Cette perspective met ces systèmes sous tension » . « Les personnes âgées sont souvent perçues comme un poids pour les systèmes de santé et leur équilibre financier » observe l’association. Elles « sont, à tort, perçues exclusivement comme des personnes qu’il faut aider, soigner et soutenir financièrement alors que leur contribution au bien-être de la société est considérable et précieuse » ajoute-t-elle (cf. « Les atteintes à la dignité des personnes âgées atteignent aussi notre dignité »).

Des conséquences néfastes

Les personnes âgées sont confrontées à toutes sortes de discriminations, en particulier dans le domaine des soins de santé (cf. Personnes âgées, handicapées : tous égaux face à l’accès au soin ?). Les procédures diagnostiques ou thérapeutiques auxquelles elles ont accès sont souvent limitées, et les patients âgés sont exclus de nombreux essais cliniques.

« Les discriminations de santé contre les personnes âgées peuvent avoir des conséquences néfastes sur leur bien-être physique, mental et social. Elles contribuent à la détérioration de leur qualité de vie, de leur autonomie, de leur confiance, de leur sécurité et du maintien d’un mode de vie actif » alerte l’association.

« Je ne permettrai pas que des considérations d’âge s’interposent entre mon devoir et mon patient », déclare le Dr Osahon Enabulele, Président de l’AMM. « L’âge biologique ne saurait fonder de discrimination » selon lui.

Des soins de qualité pour tous

« L’accent doit être mis sur une médecine centrée sur le patient qui guérisse, soigne, soulage et réconforte », rappelle l’association. « Les médecins doivent s’efforcer d’améliorer la santé, le bien-être et la qualité de vie de tous les patients sans aucune forme de discrimination contre les patients âgés ».

L’association appelle ainsi à « faire une priorité de la défense des droits humains et de la santé de tous, y compris des personnes âgées, et assurer le respect de leur dignité ».

Elle encourage également les gouvernements à « allouer des ressources suffisantes pour assurer des soins de santé adéquats aux personnes âgées », et recommande de promouvoir la formation des médecins généralistes sur les troubles de la santé chez les personnes âgées, ou de développer la gériatrie.

A l’heure du débat sur la fin de vie dans notre pays, saurons-nous écouter ces recommandations de l’AMM et changer nos regards sur le grand âge pour permettre à chacun de vieillir dignement, sans discriminations ? La loi tant attendue en France sera-t-elle enfin mise à l’agenda plutôt que de donner la priorité à l’euthanasie (cf. Présidentielles : les candidats interpelés sur la question du grand âge) ?

Photo : iStock

Partager cet article

Synthèses de presse

Dons d’organes : une liste prioritaire pour les proches des donneurs chinois
/ Don d'organes

Dons d’organes : une liste prioritaire pour les proches des donneurs chinois

La politique chinoise de dons d’organes permet aux proches des donneurs d’être placés sur une liste d’attente prioritaire.  ...
24bis_culture_cellules_souches

Maladie de Parkinson : vers un traitement à partir de CSEh ?

Des chercheurs ont développé un traitement mettant en œuvre des cellules souches embryonnaires humaines. Un essai clinique est prévu l'année ...
USA : une hausse du nombre d’avortements en 2020
/ IVG-IMG

USA : une hausse du nombre d’avortements en 2020

Selon les derniers chiffres de l’Institut Guttmacher, le nombre d’avortements a augmenté d’environ 1% en 2020 aux Etats-Unis ...

Textes officiels

Fiches Pratiques

Bibliographie

Lettres