Arnaque à la GPA dans le Maryland

Publié le : 9 janvier 2020

Une agence de mères porteuses du Maryland « The Surrogacy Group » vient d’être condamnée par le procureur général du Maryland, Brian Frosh, à payer plus de 2 millions de dollars d’amendes. Une enquête avait été menée à l’encontre de l’agence de mères porteuses et de son propriétaire, Greg Blosser, pour avoir promis des services tels que « la recherche de mères porteuses pour les parents d’intention, l’assistance pour la procédure de GPA, le dépôt fiduciaire » et ne pas les avoir rendus, sans restituer les fonds versés. Après avoir disparu un temps, Greg Blosser a été arrêté en avril 2019.

 

Si certains des parents avaient été mis en relation avec une mère porteuse, Greg Blosser avait exigé que les fonds promis à la future mère porteuse lui soient versés en tant qu’intermédiaire. En accord avec le contrat, les parents d’intention devant payer les mères porteuses, ont vu les frais doubler. Le procureur général du Maryland a découvert que plus de 600 000 dollars avaient été volés de « plus de 21 victimes ».

 

Cette histoire n’est pas une première. « En 2014, le scandale du Planet Hospital avait frappé les esprits, avec des faits similaires et le côté international en plus. » Des clients avaient payé des milliers de dollars, « en espérant économiser de l’argent par la mise en relation avec des mères porteuses moins chères, au Mexique ou en Thaïlande ». L’argent avait là aussi disparu. Et il y en a eu d’autres « B Coming, Miracles Egg Donation et SurroGenesis ».

 

Et en 2012, plusieurs avocats américains ont été impliqués dans ce qui s’est avéré être « un réseau international de vente de bébés ». Les mères porteuses étaient envoyées en Ukraine pour subir un transfert d’embryon « avec des embryons venus d’on ne sait où », pour des parents d’intention imaginaires. On leur disait ensuite que les parents d’intention avaient fait machine arrière. « Les avocats organisaient alors une transaction avec de nouveaux parents d’intention, pour un prix exorbitant. » Certains des avocats impliqués étaient « connus, respectés par leurs pairs, apparaissant fréquemment dans des conférences ».

 

Pour aller plus loin :

Sylviane Agacinski au Sénat : « La loi sur la PMA aidera et permettra d’arriver à la GPA »

Projet de loi bioéthique et GPA : le « tour de passe-passe du gouvernement »

GPA en Ukraine : « On n’encadre pas un acte de disposition d’un enfant, on l’interdit et on le sanctionne »

Des agences de GPA asiatiques déménagent au Kenya

GPA au Cambodge : arrestation de trois mères porteuses, accusées de trafic humain

New York : les législateurs refusent la légalisation de la GPA commerciale

<p>Above the Law, Ellen Trachman (08/01/2020)</p> <p> </p>

Partager cet article

Synthèse de presse

Chronique audio

Textes officiels

ressources

Fiches pratiques

Bibliographies

S'abonner aux lettres