Après un an de « mariage pour tous », le spectre de la PMA et de la GPA

Publié le : 23 avril 2014

Si les tensions semblent apaisées autour du mariage homosexuel, les questions relatives à l’adoption et la filiation continuent d’inquiéter. La Manif pour tous s’oppose à l’ouverture de la PMA aux couples de même sexe et demande le retrait de la circulaire Taubira sur la GPA.

 

Entre mai et décembre 2013 ont été recensés par l’INSEE quelque 7000 mariages de couples homosexuels, soit 4% de l’ensemble des mariages célébrés au cours de cette période. Il s’agit d’un nombre plus important que prévu par les pouvoirs publics, nombre dû à un phénomène de « rattrapage » d’après des observateurs.

L’adoption et la filiation, motifs d’inquiétude. En effet, les couples homosexuels préfèrent le mariage au PACS parce qu’il ouvre le droit à l’adoption. D’autre part, l’ouverture à la PMA et la GPA continuera d’être une revendication des couples homosexuels. « Les associations ont recensé quelques dizaines d’adoption au sein de couples homosexuels » (Le Monde), auxquelles se sont opposés plusieurs procureurs au motif d’une fraude à la loi (Cf. Synthèse Gènéthique du 20 mars 2014 et du 27 mars 2014).
 

La Manif pour tous rencontrera Laurence Rossignol, secrétaire d’Etat à la famille le 28 avril. Ludovine de la Rochère, présidente de l’association, souhaite obtenir l’assurance qu’aucun amendement sur l’ouverture de la PMA ne fasse partie de la loi famille. Elle formulera également sa demande de retrait de la circulaire Taubira sur la GPA, qui facilite l’obtention d’un certificat de nationalité française aux enfants nés de mères porteuses à l’étranger. 
<p>Le Figaro (Agnès Leclair) 23/04/2014 – La Croix (Flore Thomasset) 23/04/2014 – Le Monde (Gaëlle Dupont) 22/04/2014 </p>

Partager cet article

Synthèse de presse

Chronique audio

Textes officiels

ressources

Fiches pratiques

Bibliographies

S'abonner aux lettres