Amazon lance un bracelet connecté pour analyser les émotions

Publié le : 1 septembre 2020

Vendredi dernier, Amazon a annoncé le lancement d’« un service par abonnement de bien-être et de santé, articulé autour d’un bracelet connecté et d’une application ». Le bracelet « Halo » « est dépourvu d’écran, contrairement aux modèles commercialisés par Apple ou Fitbit ». Mais muni de nombreux capteurs. Halo propose de « connaître la répartition des graisses corporelles » ou encore « d’analyser les émotions de son utilisateur ». Des « fonctionnalités originales, qui s’ajoutent à d’autres, plus classiques, comme l’analyse de la qualité du sommeil et de la fréquence cardiaque ».

Pour la première fonctionnalité, « l’utilisateur doit se photographier sous toutes les coutures avec son portable, en s’étant préalablement mis en sous-vêtements ». Les photos sont ensuite « transmises aux serveurs d’Amazon où elles sont combinées afin d’établir un ″scan 3D″ ». Une fonction d’analyse de la masse graisseuse qui pourrait s’avérer « dangereuse pour les personnes atteintes de troubles dysmorphiques corporels, d’anorexie ou d’autres problèmes d’image de soi », estime le journal The Verge.

En ce qui concerne la fonctionnalité émotions, « le bracelet est doté de micros qui enregistrent toute la journée la voix de son utilisateur ». Et informe l’utilisateur « à la fin de la journée à quel moment son utilisateur était ″énergique″, ″enthousiaste″ ou bien ″inquiet″ ». « Un moyen ″d’améliorer sa communication et ses relations″ » selon Amazon qui affirme que « les enregistrements ne sont jamais téléchargés sur un serveur ».

« Ces fonctionnalités soulèvent des craintes sur la protection des données personnelles ou la question de leur partage avec des partenaires commerciaux d’Amazon. » Pour Will Ahmed, directeur de la société de bracelets connectés Whoop, « il est invasif qu’une entreprise valorisée des milliards de dollars veuille que vous portiez un bracelet qui enregistre intentionnellement TOUT ce que vous dites ». La société a toutefois ajouté un bouton pour désactiver l’enregistrement audio. Et même si Amazon affirme que les photos sont supprimées, « certains spécialistes du secteur de la tech s’inquiètent que le géant du e-commerce dispose dans ses serveurs de milliers de photos de personnes quasiment dénudées ».

Avec ce nouveau produit, Amazon se positionne sur le marché des objets connectés, en particulier celui des produits de santé, de sport et de bien-être. Un marché « très concurrentiel ». « Dominé par les bracelets connectés d’Apple, de Samsung et de Fitbit », c’est Apple qui tient le haut du pavé avec 29,3 % de parts de marché au premier trimestre 2020.

Le bracelet Halo coûte « 65 dollars en prévente aux États-Unis avec 6 mois d’abonnement aux fonctionnalités avancées. Puis il sera vendu pour 100 dollars avec un abonnement mensuel de 4 dollars ».

 

Pour aller plus loin :

 

Source : Les Echos, Leïla Marchand (28/08/2020)

Partager cet article

Synthèse de presse

Chronique audio

Textes officiels

ressources

Fiches pratiques

Bibliographies

S'abonner aux lettres