Alternative à la congélation lente d’embryons: la vitrification

Publié le 9 Oct, 2009

Deux méthodes de cryopréservation des embryons en vue de leur réimplantation dans l’utérus de la femme existent : la congélation lente et la vitrification des embryons.  La méthode de vitrification est une technique en évolution qui permet d’améliorer la viabilité et la réimplantation post-décongélation des embryons fécondés in vitro. Contrairement à la méthode de congélation lente, la vitrification présente l’avantage de ne pas former de cristaux de glace intra et extra-cellulaire. On expose les embryons à des concentrations élevées en cytoprotecteurs puis on les refroidit très rapidement, ce qui induit une augmentation de la viscosité favorisant la formation d’un état vitreux.

Par ailleurs, des données prises entre 1997 et 2006 ont été récemment communiquées lors du 25ème congrès annuel de la Société européenne de reproduction et d’embryologie humaine (ESHRE) qui indiquent que le taux de grossesses multiples après une technique de fécondation in vitro est passé de 29,5% à 20,8%. Cette baisse est due à la diminution du nombre d’embryons transférés in utero simultanément. Le Pr S. Al Hasani d’Allemagne, présent à ce congrès, a également réaffirmé que "l’objectif de la procréation médicalement assistée est d’obtenir la naissance d’un seul enfant en bonne santé au terme d’une grossesse normale".

Quotidien du Médecin (Dr Micheline Fourcade) 09/10/09

Partager cet article

Synthèses de presse

17_trisomie21
/ Diagnostic Prénatal

DPN : Un médecin accusé de “négligence” est acquitté

La mère a déclaré que s’ils avaient su que leur fille, née en 2011, était trisomique, elle aurait décidé d’avorter ...
Le Laos autorise la GPA et l’avortement
/ IVG-IMG, PMA-GPA

Le Laos autorise la GPA et l’avortement

Une nouvelle loi autorise la maternité de substitution et l’avortement, au Laos. Selon le ministère de la Santé, le nouveau ...
Carte d’identité en Argentine : H, F ou "X"
/ Genre

Carte d’identité en Argentine : H, F ou “X”

Il existe désormais 3 catégories possibles pour identifier le sexe du détenteur de documents d’identité : "masculin", "féminin", ou "X" ...

Textes officiels

Fiches Pratiques

Bibliographie

Lettres